Comment redonner du peps à mon site de tourisme ...

Votre site fait moins l'affaire qu'avant ? C'est normal, des explications rationnelles peuvent vous en donner les raisons. Mais, pour le tenir "over the top", c'est comme pour votre santé physique: quinze minutes, au moins, d'exercice, chaque jour et tout repartira comme avant !

Le monde n'est plus ce qu'il était ... Avant, vous êtiez pionnier.e dans votre destination en étant l'un.e des premier.es à avoir créé un site pour votre entreprise touristique, à avoir existé "sur la toile" et à avoir développé un début de business "digital". Mais, il faut l'avouer, depuis quelques temps, ce n'est plus ça. Comme un sentiment "d'avoir perdu la main", voire d'avoir "perdu la guerre" avec un site qui génère moins de trafic et, quelquefois, moins de réservation ... Fatalité ? Manque de réactivité ? Et si les causes étaient ailleurs, tout simplement ...

Combien de fois entendons-nous :"Je ne sais pas ce qu'il se passe avec mon site, mais j'ai l'impression que plus rien ne va: je ne me retrouve plus dans Google dès le premier coup et mon trafic baisse de manière inquiétante ..."

Cette interrogation vous a certainement traversé l'esprit plus d'une fois et vous balancez souvent entre la résignation et le doute ... quand vous écoutez les explications de votre webmaster ou de votre "spécialiste" qui vous redemande de remettre un petit coup de budget de quelques centaines ou milliers d'euros pour rattrapper tout cela. En réalité, ce qui vous arrive est normal et les causes sont toutes liées les unes aux autres...

Nouveau call-to-action

Un gâteau de même taille mais avec plus de candidats autour de la table

Savez-vous qu'il se crée, en moyenne, 380 sites par minute, dans le monde ? C'est énorme ! Et, au final, cela représente 1,4 Milliards de sites dans le monde pour 3,4 Milliards d'humains connectés quotidiennement. Il y a dix ans encore, le nombre de sites n'était que de 115 Millions, soit plus de dix fois moins !

En clair, de l'infiniment grand (le monde) à l'infiniment petit (votre zone touristique), le phénomène de création exponentielle de sites internet touche tous les secteurs, toutes les entreprises ... tous les sites. Si votre site faisait un meilleur trafic à l'époque, c'était avant tout parce que vous étiez confronté.e à une moindre concurrence. Chaque jour qui passe, en effet, votre site est de plus en plus noyé dans la masse et ses chances de se maintenir dans le "top" se réduisent tout à fait logiquement.

Et comme l'être humain n'a que des journées de 24 heures - certes, entrecoupées de plus de 150 "micro-moments" quotidiens - cela laisse peu de temps à consacrer à chaque site: en 2019, la durée moyenne de visite était de 2 mn 17 secondes et le taux de rebond moyen, de 40%.

Et ce n'est pas fini: 45% de vos concurrents ne sont toujours pas équipés (d'un site, d'une page facebook ou Google My Business) mais ils vont y venir progressivement. La marée haute n'est pas encore là ...

Lire aussi:
En 2020, un pro sur 2 met la priorité sur son site
Les clés pour muscler votre audience

Chaque jour 547.000 nouveaux sites se créent dans le monde. Au final, seuls 15% resteront "actifs". Photo by Lance Anderson / Unsplash

J'étais premier sur Google ... et maintenant, c'est fini !

Être premier sur Google ... cela ne veut rien dire ! On est premier sur une expression en particulier (une combinaison de mots clés comme le nom de votre ville + "hôtel"). Et quand on est très fort, on est premier sur plusieurs dizaines ou centaines d'expressions. En clair, on n'est plus jamais "premier" comme ça, simplement en tapant le nom de votre établissement. Pourquoi ?

  • d'abord, il ne faut pas confondre "référencement" et "positionnement". En effet, ce serait comme confondre la fin et les moyens. Dans ce cas, le référencement est un moyen (celui d'être perçu par les moteurs de recherche et d'être bien compris) et le positionnement est une fin (celle d'arriver "premier" sur tout un tas d'expressions et de mots clés en lien avec votre ville et votre destination),
  • ensuite, sur ces expressions génériques que sont votre ville et votre type d'établissement - pas de pot ! - les OTAs ont décidé de tout "truster" depuis des années et, bien souvent, au-delà même des liens publicitaires. Peu à peu - la nature ayant horreur du vide - les pages des OTAs et leurs contenus ont doublé les propres pages de votre site internet (souvent, trop pauvres, trop limitées en contenu).

En effet, les sites présentés en première page de Google comptent, en moyenne, 1890 mots dès leur page d'accueil; ce qui est très loin des contenus généralement visibles sur les sites de tourisme ...

Les règles changent en permanence et s'adapter est un impératif vital

Oui, internet est insupportable: tout y change tout le temps. Pas que la mode et le design, plus important, ce sont les règles que fixe Google pour référencer ou pas telle ou telle page qui changent en permanence. Et là-dessus, mieux vaut être souple d'esprit car les règles changent au moins tous les six mois.

Lire aussi:
Faites le diagnostic de votre site web
Référencement naturel: ce qu'il faut faire avant l'été
Comment travailler votre référencement Google

En clair, si votre site a au moins deux ans et que vous ne lui avez pas apporté les évolutions nécessaires, il n'est pas anormal que Google vous ait relégué au fond de la classe avec les autres "bonnets d'âne". C'est dur à avaler, mais votre présence en bonne place sur le web vous impose de vous tenir à jour des évolutions imposées par les moteurs de recherche ... et par vos concurrents (qui, certainement, s'adaptent sans trop hésiter). Sans cela, la descente aux enfers du trafic de votre site est garantie à 100%.

Réseaux sociaux, mobile, Google My Business

Si les moteurs de recherche comme Google sont essentiels dans la génération du trafic de votre site (en moyenne, de 45 à 56% du total de vos visites), il ne faut pas négliger le trafic en provenance de vos sites partenaires (comme votre office de tourisme ou les guides de voyage qui peuvent générer "gratuitement" 15% de votre trafic) et, encore moins, le trafic direct; c'est-à-dire celui que vous allez réussir à générer depuis vos campagnes e-mailing par exemple (après l'envoi d'offres à vos clients et contacts). Ce dernier peut générer, en moyenne, de 29 à 35% du trafic de votre site s'il est bien géré.

Lire aussi
Mars est le mois idéal pour vos campagnes e-mailing


Alexa, une filiale d'Amazon, mesure régulièrement l'origine du trafic des quelques 1,4 Milliards de sites en usage dans le monde

Outre ces "origines" de trafic, vous ne devez pas négliger les réseaux sociaux (2,2% du trafic des sites de tourisme en moyenne) et votre page Google My Business qui boostent de plus en plus le "trafic direct" vers votre établissement. Ne négligez pas ces pourvoyeurs de trafic car leur part est croissante et il sera trop tard de vous y intéresser quand tous vos concurrents auront occupé le terrain avant vous.

Enfin, n'oubliez pas que 60% du trafic mondial du web passe désormais par le téléphone mobile et donc, ne pas avoir de site responsive relève désormais du "suicide économique" puisque vous passez à côté de 6 clients sur 10.

Tout cela me fatigue !

Oui, vous avez raison, ce n'est pas votre métier et tout cela vous fatigue par avance. Devoir avancer sur tous ces fronts est un travail de chaque jour qui demande beaucoup de temps ... et d'argent ... si vous vous y prenez mal.

En réalité, un pro comme vous devrait savoir consacrer au moins rituellement l'équivalent de 15 minutes par jour à son dispositif digital:

  • consultez le trafic de votre site sur Google Analytics et intéressez-vous notamment aux origines de votre trafic et aux pages les plus vues (vous pouvez vous contenter de le faire une fois par semaine),
  • créez, chaque deux jours ou chaque semaine au moins, un nouveau contenu sur votre site (une nouvelle actualité, une nouvelle page, un article modifié en prévision de la saison suivante, etc ...),
  • modifiez vos photos et ajoutez des vidéos et postez quelques rappels sur les pages de vos réseaux sociaux ...
Nouveau call-to-action

En faisant cela - en plus d'un site parfaitement bien exécuté comme ceux de l'abonnement Magic de elloha - votre business en ligne ne devrait pas connaîtres les affres du déclin et de l'obscurité. Et même si tout n'est pas comme avant, vous aurez appris à vivre avec cette nouvelle réalité !