2021, l'année de la spontanéité !

Que sera 2021 pour l'univers du voyage et des loisirs ? Si la saison d'hiver semble plus-que-compromise, tous les espoirs se portent sur la fin du printemps et de l'été (été indien, y compris) 2021. Avec, évidemment, de sérieuses interrogations sur les conditions de la reprise et la manière dont les voyageurs vont réagir à ces nouvelles perspectives de départ. Après le concept du "Voyage Revanche", celui de la "Spontanéité" semble dominer la reprise des réservations d'ici à quelques semaines, selon Expedia et Hotels.com ...

Propriétaires d'hébergements et OTAs, même combat ! Ce sera à qui identifiera le mieux ce que sera la saison 2021 et quels seront les leviers à actionner pour en tirer le meilleur parti. Car, qu'on se le dise, si en 2020 (pris de court), les OTAs ont dû réduire la voilure, ils entendent reprendre leurs parts de marché lors de la courte reprise du printemps-été 2021. Et pour cela, toutes les études sont mobilisées pour imaginer au mieux le comportement à venir des voyageurs.

Selon la dernière étude mondiale menée par hotels.com (filiale d'Expedia, le 2ème OTA au monde), 89% des voyageurs interrogés ont l'intention de partir de manière spontanée dès que cela sera possible. En clair, en 2021, les voyageurs entendent partir en weekend, en court séjour et sur des vacances bien plus longues ... quitte à se décider au tout dernier moment. Mais partir, dans tous les cas de figure ! Quitter la routine du confinement et sortir de son périmètre immédiat pour aller prendre l'air ailleurs ...

We went to walk through the beautiful center of Lima and take this beautiful photo with a spectacular person, it is beautiful as through photography I can capture unforgettable moments.
Photo by Luis Pacheco / Unsplash

2020, "L'Année Perdue"

L'étude mondiale menée par la filiale d'Expedia et titrée "The 2021 Upgrade" aboutit à des conclusions presque similaires à celles de McKinsey (sur le "Voyage Revanche"), les voyageurs veulent partir à tout prix pour défier une année particulièrement pesante en confinements et restrictions de toutes parts.

Selon cette étude, 32% des voyageurs interrogés surnomment déjà 2020 comme "L'Année Perdue". Résultat ? 35% des voyageurs sont prêts à tout lâcher pour partir en voyages dès que cela leur sera possible. Peur d'un nouveau confinement, d'un engagement dans un nouveau tunnel (pour plusieurs mois ou plus) de stop-and-go : en 2021, les candidats aux voyages, ne laisseront passer aucune occasion de partir ...

La spontanéité sera donc au rendez-vous avec des réservations d'ultra-dernière-minute de plus en plus fortes qui, selon l'étude, confinent carrémment à l'impulsivité puisque, l'été dernier, les réservations faites le jour-même ont même progressé de 10% entre juin et août (par rapport à 2019) ! Du jamais vu chez les principaux OTAs. En juin dernier, plus de la moitié des réservations ont été confirmées trois jours seulement après les premières recherches effectuées par les voyageurs sur internet. Là, où, en règle générale, il s'écoule en moyenne 45 jours!

Selon cette même étude, 28% des voyageurs interrogés sont à peu près certains qu'ils réserveront en toute dernière minute en fonction des opportunités... Plus surprenant encore: 26% des personnes interrogées se disent prêtes à faire sauter toutes les règles de prudence et de partir sur une destination en n'ayant pas réservé leur hébergement. L'idée sera de le trouver sur place, le jour-même de leur arrivée ...

Nouveau call-to-action

L'autre tendance - forte - révélée par cette enquête est que les voyageurs entendent "se faire plaisir" et ne pas rogner sur le budget weekend ou voyages pour être certains de faire le plein de belles expériences et de bons souvenirs: aux US, par exemple, les voyageurs américains déclarent qu'ils sont prêts à faire leur ménage eux-mêmes pour économiser encore plus en vue de vacances plus onéreuses (29%), ou qu'ils abandonneraient les gateaux et les sucreries (24%), limiteraient leurs dépenses alimentaires courantes (22%) ou cesseraient de boire de l'alcool (22%) ) pendant un mois pour pouvoir s'évader et vivre une expérience de vacances inoubliable !

Selon l'étude la filiale d'Expedia, 17% des voyageurs de la prochaine saison sont prêts à se faire plaisir en payant pour des surclassements et vivre une expérience absolue de sur-mesure ou de tout-inclus. Pour les experts qui ont analysé ces premiers résultats, "on se trouve face à des prévisions de comportements très extravagants" puisque revient toujours le terme de "se faire du bien à soi-même pour exorciser cette période épidémique" et dépenser en conséquence :

  • 26% des voyageurs se déclarent prêts à payer plus cher pour une chambre de plus grand standing,
  • 24% sont prêts à payer ce surclassement dès le moment de la réservation s'il leur est proposé par le site de l'hébergeur ...

Les attributs du "standing" identifiés par les sondeurs de l'enquête Expedia sont:

  • une chambre avec vue, pour en profiter plus souvent (26%),
  • un room-service presque permanent (18%),
  • un "incroyable" confort de literie (18%),
  • un peignoir moelleux (13%),
  • un buffet de petit-déjeuner sans foule autour de soi (30%),
  • un accès sécurisé au restaurant et au bar (quand on est dans un hôtel) pour 29%,
  • un accès sécurisé à la piscine (20%) et au spa (17%),

Un tiers disposé à se décider le jour-même !

Ces envies "folles" signifient que les voyageurs adopteront une approche différente lors des réservations en 2021 où ils seront très vigilants aux expériences que vous compter leur offrir de vivre: 20% sont disposés à faire des folies pour un soin de spa hors-du-commun, un restaurant de luxe (20%) ou une cart de cocktails chic servis au bar ou en chambre (24%).

Pour les voyageurs interrogés, pas la peine de faire des centaines de kilomètres non plus: pour 23% d'entre eux, tout cela peut se faire et se réserver dans un établissement "local" et l'idée serait aussi de renouveler l'expérience sur les weekends (24%) ou en milieu de semaine. Encore la spontanéité, toujours la spontaneité ...

L'étude a également révélé que les voyageurs sont prêts à partir sur des périodes plus longues durant l'été prochain et envisager cette période de souffle comme une période vraiment insouciante qui ira donc de pair avec des décisions spontanées (32%), qui ne necessitent aucune plannification (28%), tout en restant ouvert à de nouvelles expériences (24%). Quand on vous dit que 2021 sera l'année de la spontanéité ... Pour une expérience inédite et haut-de-gamme, 29% déclarent même qu'ils seraient prêts à tout abandonner et à partir le jour même si l'occasion leur en était donnée.

Imaginez donc le succès d'une offre sur votre moteur de réservation qui indiquerait : "Partez demain soir et vivez la volupté absolue pour ...". Ces offres annoncées quelques jours avant façon "ventes privées" devrait certainement stimuler votre communauté de facebookers et d'instragramers ... sans oublier toutes celles et ceux que vous pensez dormir dans votre fichier-client. Comme le montre l'étude hotels.com, pas tant que ça finalement ...