Google va passer de la recherche à la suggestion de voyages !

"Dis Google ... où partir 2 jours avec mon vélo depuis la maison ?" Plutôt que de passer de précieuses minutes à rechercher parmi les centaines de liens proposés, il est fort probable que vous vous précipitiez demain sur la ou les suggestions complètes faites par Google et comprenant horaires, lieux de départ et points intermédiaires, restaurants, ateliers de réparation "au cas où ..." et hébergeurs "bike-friendly" ... C'est, a priori, ce à quoi est destiné le futur algorithme "MUM" de Google qui a été conçu pour rapidement s'imposer comme un assistant de recherche intégral ... Cette prise en charge globale - qui ne relève pas de la science fiction - vous impose de suivre de très près ce que Google va faire pour s'imposer comme l'un des premiers maillons du voyage ...

Rien n’arrête Google, qui prépare encore un changement majeur dans les recherches sur Internet. Bientôt (la date n’est pas connue), le plus grand gisement d’informations du monde ne sera pas seulement une manne dans laquelle on puise soi-même ce qui est demandé. Google, pour ceux qui le désireront, pourra devenir un producteur avisé de suggestions apparentées aux mots clés que vous taperez dans sa barre de recherche.

Cette modification très importante va fortement bouleverser les fonctionnalités du moteur de recherche numéro un dans le Monde et elle va, en fait, modifier totalement sa définition==. Il faudra, en effet, bientôt parler de "moteur à suggestions" plutôt que de moteur de recherche.

A grand renfort d’intelligence artificielle (IA), le futur algorithme, appelé Multitask Unified Model (ou plus simplement, MUM) va augmenter la prise en charge des requêtes et transformer Google en assistant de recherche. La nouvelle formule proposera un service beaucoup plus sophistiqué (...) qui fouille le web pour trouver des solutions à des questions précises, indique Google. Finies la dispersion et les réponses trop décalées, qui font perdre du temps en nous transformant en enquêteurs. Le moteur analysera du texte, des photos et des vidéos pour fournir la meilleure synthèse d’informations possible. Cette nouvelle version répond à "des besoins beaucoup plus complexes et peut-être plus réalistes de l’utilisateur", détaille la firme. Le chercheur Pandu Nayak, chargé du projet, explique : "Nous constatons que les gens émettent en moyenne huit requêtes pour des tâches complexes". Le but est de mieux comprendre la demande pour mieux la servir. Et c'est peu dire que cela va trouver des applications très concrètes dans l'univers du voyage (dont Google tire une grande part de ses revenus publicitaires) ...

Vous recherchez des fleurs ? On vous parle (aussi) de sciatique !

Exemple : vous recherchez un type de fleur épanouies toute l’année, adaptées à votre région. Google vous renseigne de façon complète, en agrégeant des réponses non plus semblables, mais complémentaires. L'ingénierie consulte d’autres langues pour vous renseigner le plus finement et utilement possible. En somme, Google apprend à mieux chercher chez lui-même, pour vous éviter de consulter 10 sources afin d’obtenir une information. Mais en plus (et surtout !), le diabolique interlocuteur digital recommande un événement consacré aux fleurs près de chez vous (ou pas), il vous suggère aussi un légume à planter, du petit matériel agricole, voire la manière de vous prémunir d’une sciatique si vous n’êtes pas habitué à planter ! L’esprit et la psychologie qui président à tout cela sont à situer entre la maman (qui pense à tout, pour les enfants, avant le grand départ des vacances) et le brainstorming d’entreprise, destiné à récolter un maximum d’idées, parfois saugrenues, avant la sélection qui mènera au succès.

Cette intelligence en étoile peut révolutionner l’impact des recherches sur Internet, car cela revient à répondre à une question précise tout en abordant des sujets connexes au domaine abordé. Dans l'univers du voyage, composer son parcours idéal entre ses vols primaires, ses correspondances, les nuitées à prévoir et les activités à lister devrait prendre là tout son sens ... Surtout si ces formules sont pensées "à la sauce" Google; c'est-à-dire, une sauce qui se nourrit de tous les ingrédients. Puisque c'est bien Google qui recueille aujourd'hui la base de données la plus importante au Monde ...

Toutefois, le principe de la suggestion entourant une demande X n’est pas une exclusivité de Google, dont les Google Ads intuitives sont drôlement efficaces : la phrase "vous allez aimer aussi" de Spotify incite l’abonné à découvrir un nouvel artiste en fonction de ses propres goûts détectés par la machine. Sur Amazon, les propositions d’achats affinitaires liées aux articles en cours d’achat, ou achetés précédemment, suggèrent des sacs d’aspirateur aux acquéreurs d’aspirateurs. Le principe est aussi vieux que celui de la vendeuse de chaussure qui propose du cirage au moment de payer, mais là, Google dépasse cette simple stratégie du domaine immédiat, en augmentant la prise en charge des individus.

Les futures façons de naviguer sur Internet seront impactées, et ce que les consommateurs attendent de Google va vite évoluer.

Sans-titre-1-1
Vous souhaitez gravir le Mont Fuji ? Google va bientôt vous proposr les chaussures adéquates !

Nouveau call-to-action

Le défi pour les hébergeurs : exister sur Google et être choisis "au passage"

Demain, le super-moteur de plus en plus humanisé répondra donc à de nombreuses interrogations, au départ d’une seule question : "Plus beaux châteaux de la Loire" ou "Plus belles plages du Pays Basque" donneront lieu à des réponses bien plus élargies que de simples listes, façon catalogue.

On peut imaginer qu’une marque de parasols soit intéressée par un positionnement sur la seconde recherche "plages", mais pourquoi pas aussi une marque de chips… que l’on consomme près du rivage ? Au fond, au bout de 23 ans de Google, on n’obtiendra plus des réponses d’annuaire, mais des infos par association d’idées… en évitant quand-même les résultats tirés par les cheveux.

=Ce gros changement place les acteurs touristiques, particulièrement les hébergeurs et propriétaires de lieux de loisirs, face à l’enjeu de la présence et de la visibilité sur Google… avec probablement plus de sévérité (de sélectivité) qu’actuellement. Ce ne sera pas tout d’être bien référencé pour une requête "hébergement Lille", encore faudra-t-il être attrayant pour figurer sur une recherche "braderie de Lille", au même titre que le musée du Louvre-Lens.

Exemple supplémentaire : comment apparaître parmi les réponses dans le cadre de recherches à fort potentiel touristique, qui seraient "course Paris-Roubaix", "festival d’Avignon" ou "piment d’espelette" ? Par esprit de suggestion, il est possible de lier toutes ces recherches à un besoin de chambre d’hôtes… Encore faut-il que, parmi les chambres d’hôtes géographiquement pertinentes, la sélection opère en faveur de la vôtre. Le choix de l’hébergement du futur ne sera plus seulement intentionnel, il sera aussi effectué en passant, parmi d’autres aspects qui n’ont rien à voir avec les séjours. Mais ce processus ne sera pas dû au hasard, car les algorithmes n’utilisent pas le principe de la loterie !

Une chose est sûre : ne tardez pas pour embarquer dans le train de cette innovation ! Comment faire ? Investissez-vous dans Google: créez ou enrichissez votre page Google My Business, dupliquez-y vos photos, vos posts, installez-y votre moteur de réservation, etc ... c'est maintenant que se jouent les premières places comme au tout début du moteur de recherche.

Lire aussi:
Le tourisme en tête des avis Google My Business
Combien de temps faut-il pour passer en 1ère page sur Google ?

Google n’est pas un OTA, mais...

Dès sa création, la firme de Mountain View s’est penchée sur le tourisme et l’hôtellerie, en référençant des hôtels. Depuis janvier 2019, elle a mis la main sur une partir du processus de réservation en France, pour dissuader les internautes d’aller réserver ailleurs.

Google, une OTA ? Pas tout à fait. Toutefois, la solution "Google Hotel Direct" est en train de terriblement monter en puissance. Sous d'autres formes, elle a fonctionné ailleurs aux US depuis 2015, et a conquis l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Espagne, le Canada etc... avec succès ! Tout se passe sur Google en ce qui concerne la recherche initiale, mais au moment de réserver, tout se passe en direct chez vous ... ou sur un OTA si vous n'avez pas eu la bonne idée d'occuper votre espace Google en direct.

L'intérêt de Google pour le tourisme, c’est aussi un rôle de méta comparateur. Depuis début 2021, les hébergeurs (de toutes tailles) et agences de voyages peuvent afficher gratuitement leurs prix et leurs liens de réservation, pour augmenter leur chiffre d’affaires. Google Travel ne veut pas remplacer les OTA, mais être un agrégateur de contenu. Ce qui est important c’est que les liens qui étaient uniquement des annonces payantes auparavant, sont accessibles à tous les acteurs. Cette gratuité est un avantage évident au moment où les OTAs peinent encore à recouvrer leur toute-puissance-ante-covid.

Nouveau call-to-action

À retenir

Le principe des suggestions associées à une recherche constituent un palier majeur, car le rôle de Google va changer. Le public va certainement assimiler cette nouvelle utilité rapidement. Le moteur, plus actif, devenant une force de proposition, pourra convertir les internautes en consommateurs sur le mode "comme sur un plateau".

Les professionnels du tourisme doivent être attentifs à cette révolution, car elle est bien plus qu’une amélioration de Google. Elle accentuera sans doute la passivité des individus et organisera une partie de leur vie ... avant et pendant le séjour (sur leur mobile).

Séduire l’Intelligence Artificielle, version Google, est un chantier sur lequel elloha accompagnera les professionnels du tourisme et des loisirs. Mais c'est une priorité qui doit devenir la vôtre dès maintenant !