C'est la rentrée - aussi - pour muscler votre site

La rentrée est toujours signe de bonnes résolutions et si votre activité décroît sans profiter du rebond de septembre, autant mettre à profit cette période pour muscler votre site en vue de la prochaine saison. Pourquoi maintenant ? Parce que les temps d'indexation (et de classement) des moteurs de recherche comme Google sont des temps longs et que, dans cette matière aussi, l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt ...

Si votre activité ralentit et que vous vous préparez à "boucler" l'été, peut-être pour les plus chanceux, à préparer un repos de plusieurs semaines loin de vos bases, il reste encore quelques devoirs à tenir comme muscler votre site internet en vue de la saison prochaine. En effet, si vous voulez disposer d'un site puissamment référencé dès le printemps prochain, c'est maintenant qu'il faut mettre les bouchées doubles. Même si ce travail ne s'arrête jamais, plus vous en ferez maintenant, plus votre reprise sur internet ne nécessitera que quelques minutes par semaine à la pré-saison. Par ailleurs, investir du temps pendant la saison creuse, ou plus tard, est une bonne façon de poser les bases solides d'un site bien référencé au bon moment. Car, ce ne sera pas en vous y prenant au dernier moment que cela marchera. En matière de référencement et de visibilité, le temps perdu ne se rattrappe jamais ou alors, au prix d'un investissement financier colossal ...

1. L’incontournable formulaire de contact

Hormis le moteur de réservation (mobile, multilingue, sécurisé et à jour de vos prix futurs), le premier des outils à intégrer sur votre site Internet (si ce n’est pas déjà fait) est un formulaire de renseignements. Cette porte d’entrée permettra à vos visiteurs d’établir un contact direct avec vous, sans passer par les OTAs. L'importance du formulaire de contact a reculé dans la dernière décennie (en Europe, il était à la source de seulement 5,3 % des réservations hôtelières en 2019, selon l'HOTREC, assoxiation européenne des hotels, restaurants et cafés). Mais il reste un allié intéressant pour les petits hébergements. Il est 100 % avantageux, car il vous donne des chances de transformer ces visiteurs en clients, tout en les incluant dans votre fichier. Le formulaire est surtout un excellent moyen de collecter des données personnelles sur vos utilisateurs (noms, e-mail, téléphone, adresse postale, etc.), pour les contacter, tout en respectant le RGPD (Règlement général sur la protection des données). Vous avez le loisir de créer un formulaire de contact ou d’inscription à une newsletter, mais aussi un sondage (enquête de satisfaction, suggestion).

Nouveau call-to-action

Installation facile
Un formulaire s‘installe sans complications grâce à plusieurs solutions gratuites (votre propre site elloha, votre hébergeur web, ou Form Builder, Mailchimp, Google Forms...) qui consistent à produire un code html à copier-coller sur votre site web, quel que soit son système. Certains formulaires sont clés en main, accompagnés des expressions qu’il faut, mais vous gagnerez toujours à personnaliser le vôtre, avec vos mots à vous. Dans certains cas, les options sont payantes. Les tutos sur YouTube sont nombreux pour vous faciliter la tâche.

2. Bloggez !

Votre site est prêt, multilingue, il incorpore des vidéos, de belles photos (et un magnfique moteur de réservation !) ? C'est très bien ! Mais, où en sont vos actus, vos articles ... tous ces contenus qui transforment un peu plus le fond de votre site en véritable blog ? Pour y trouver des infos sur votre destination, des cours de cuisine en video, par exemple, des tutos sur vos meilleures spécialités, etc ... Plus informel qu’un site, moins rigide, le contenu de type blog est le lieu où l’on raconte, on crée de l’intimité avec les internautes. Ils savent qu’en cliquant sur “blog”, il trouveront des humeurs, des informations vécues sur l’instant et toutes autres choses qui développeront un sentiment réconfortant envers votre hébergement, perçu comme authentique, associé aux valeurs de la sincérité et du partage. Vous pourrez faire davantage rêver l’internaute, donner des conseils aux voyageurs sur les endroits à visiter, promouvoir un événement, insister sur certaines de vos prestations. Vous êtes libre d’argumenter de façon pertinente sur les qualités de votre hébergement.

Tous ces contenus, au-delà d'intéresser vos lecteurs (et futurs clients), ont la vertu de plaire en priorité à des moteurs de recherche comme Google. Plus votre site se remplit d'articles (avec les bons mots clés sur votre destination et votre savoir-faire), plus Google lui trouve de l'intérêt et donc, le classe en meilleure position et le recommande à plus de visiteurs ... Sans ce supplément d'âme à votre site, votre référencement risque de stagner et il vous en coûtera bien plus cher de remonter dans les résultats de recheche car, dès lors, cela vous sera payant...

Attention, se lancer dans l'écriture d'un blog est une chose, l’alimenter en est une autre.. Évaluez d’abord votre temps disponible sur le long terme, car il vaut mieux s’abstenir plutôt que d’avoir un blog dont le dernier article, rédigé il y a 2 ans, donne une impression de laisser-aller qui nuit à votre image.

Créer un contenu de type blog est simple, car il s’agit souvent d’une série d’articles, sans format fixe, que l’on consulte en scrollant sur une page unique, sans menus. Mais il doit être hébergé sur votre site (et non pas être externe), car ses contenus participeront à votre référencement naturel, comme autant de chances d’augmenter vos flux : le contenu de type blog doit servir votre site, ete non pas se servir lui-même. Ne vous dispersez pas non plus ...

Nouveau call-to-action

saaahutterstock_736268884
Pathdoc / Shutterstock

3. Ajoutez une version étrangère à votre site

La plupart des sites d'hébergements ou de loisirs sont uniquement francophones. Pourtant, le consommateur aime retrouver sa propre langue lorsqu’il s’agit d’accomplir une démarche d’achat (Booking en propose 44 !).
Produire une ou plusieurs versions étrangères pour votre site (avec le fameux “clic” sur le drapeau de son choix) est une option gagnante d’emblée, car elle vous différencie de vos concurrents restés monolingues. En matière de référencement, cette version vous sera très utile, car elle fournira aux moteurs de recherche d’autres pistes menant vers vous.

Certes, covid-oblige, certains marchés étrangers vous semblent encore inaccessibles mais parions que cela ne sera que temporaire. Quand l'activité reprendra "à la normale", gageons que les internautes des pays étrangers apprécieront de trouver votre site dans leur langue ou, du moins, en anglais ...

Deux recommandations importantes:

  • Si vous n'avez pas confiance dans vos traductions ou celles proposées par les robots comme Google Translate (qui reste d'excellente facture ...), confiez la rédaction de vos versions étrangères à des personnes réellement qualifiées. Si elles sont natives et qu’elle connaissent l’univers du tourisme sur le web, ce sera parfait. A l’inverse, les traductions approximatives vont vous décrédibiliser. Préférez l’adaptation linguistique à la simple traduction, car la première tient compte des concepts différents entre les pays et les individus, tandis que la seconde peut susciter des formules extravagantes pour les étrangers.

  • Si vous ne disposez pas d'un générateur de site aussi simple que celui de elloha, sollicitez votre webmaster pour ajouter les versions étrangères à votre site, afin que l’ensemble soit hébergé dans la même “maison”. Cette possibilité ne vous concerne pas si votre site, créé par vos soins, comporte un systèmes de gestion incluant les versions multilingues comme le propose l'abonnement Magic de elloha.