Les vérifications des logements pourraient encore plus plomber les comptes de AirBnB

Même si le leader mondial des locations de vacances ne publie pas encore ses comptes, car il ne figure pas encore en bourse (ce qui ne saurait tarder), les experts du Wall Street Journal estiment à 322 Millions $ la perte pour les 9 premiers mois de 2019. Sur la même période, l'année précédente, AirBnB affichait pourtant un bénéfice de 200 Millions $.

Pas de menace, toutefois, sur l'avenir de la plateforme mondiale mais le risque, tout de même, que ces chiffres rabotent quelque peu la valeur attendue par ses actionnaires lors de la prochaine entrée en bourse (prévue, juré-craché, avant la fin de 2020 ! selon ses promoteurs).

Nouveau call-to-action

Pour les analystes du WSJ qui ont leurs taupes à l'intérieur de AirBnB, le géant mondial aurait cassé sa tirelire l'an dernier pour investir près de 100 Millions $ en vue de muscler sa technologie et l'administration de ses ventes.

Mais, ce n'est pas tout, AirBnB aurait également investi près de 150 Millions $ pour booster son marketing; notamment à travers des campagnes TV ou des opérations purement digitales.

Toutefois, le "gros du morceau" qui attend AirBnB est la dépense - sans précédent - de 150 Millions $ que le géant s'apprête à mettre sur la table pour "certifier" les 7 Millions d'adresses mises en ligne sur sa plateforme.

Lire aussi:
AirBnB lance ses propres vérifications sur le terrain

Cette opération proprement inédite pour une plateforme de cette taille a été annoncée après les drames qui ont secoué les Etat-Unis lors du dernier Haloween où plusieurs tueries ont eu lieu dans les logements loués sur AirBnB. Stopper les fêtes et rassurer les voisins, garantir à ses clients (pardon, les guests) que chaque logement est conforme aux "standards" de AirBnB pourrait coûter une montagne d'argent ... mais aussi, lui garantir un "catalogue" exclusif qui fait et continuera de faire son succès.

Toutefois, AirBnB compte bien rentrer dans ses frais: selon les informations publiées en novembre dernier, la plateforme n'exclut pas de refacturer tout ou partie de ces frais aux propriétaires (pardon, les hosts !); histoire, quand même, d'afficher des comptes moins écarlates à la veille de sa prochaine entrée en bourse.

La semaine dernière, AirBnB a dévoilé la "propriété" qui a été la plus inscrite dans les listes de voeux de ses guests (la wishlist) et il s'agit d'une magnifique maison sur la mer (avec plage privée) dans la baie de Santa Catarina au Brésil. Ce lieu idylique à été "souhaité" 275,862 fois en 2019 !