Apple veut devenir un acteur majeur du voyage

Le nouveau système Apple (IOS dans leur jargon) attendu pour septembre (iPhone en tête) sera adapté au tourisme comme jamais, avec 6 fonctionnalités conviviales, appréciables pour les voyages à venir. Pour comprendre les futures imbrications entre cet appareil et l’univers des séjours, voici les essentiels. Plus qu’un compagnon de voyage, le complice qui arrive va devenir vite indispensable dans toutes les étapes du parcours du voyageur ...

Cela fait bien longtemps qu'Apple lorgne sur l'univers du tourisme et ses milliards de dollars de transaction. Comme on le voit ci-dessous, des centaines de brevets à l'exemple de celui déposé sur l'ouverture des portes de chambres d'hôtels ont déjà été déposés par la firme à la pomme en vue, un jour, de devenir un acteur incontournable du tourisme.


Du temps de l'iPhone 4, dévoilé en 2010, déjà (nous en sommes au 12 !), Apple imaginait déjà que son iPhone deviendrait un jour la clé qui ouvre la porte des chambres après avoir permis de les payer, depuis l'iPhone aussi ...

Nouveau call-to-action

Désormais, les ambitions d'Apple sont bel et bien confirmées et la firme à la pomme s’engage de plus en plus dans l’accompagnement touristique, en équipant son iPhone (et ses iPads, Mac et Apple Watches) de fonctionnalités très facilitatrices: carte d’identité digitale, clés d’hôtel, porte-monnaie électronique pour payer ses consommations sur place, télécommmande des objets intelligents de la chambre du futur, etc. Il faut cependant dire que le système d’exploitation (iOS) d'Apple, le premier apparu sur le marché de la téléphonie mobile, reste minoritaire mais il est associé à un standing un peu fantasmé, tandis que l’OS Android, propriété de Google, est l’autre grand système répandu, plus commun (80% des mobiles par le monde). Toutefois, actuellement, 1 milliard d’iPhone circulent dans le monde.

6 fonctionnalités pour démarrer

L’iPhone, appareil plus cher et plus chic que les autres, est parfois un symbole social plus qu’un objet plus performant que ses rivaux. Plusieurs rapports plus ou moins crédibles affirment que les utilisateurs d’iPhones …

  • Sont plus arrogants que les autres (étude des universités britanniques de Lincoln et Lancaster),
  • Ont plus de chance sur les sites de rencontre, mais les utilisateurs d’Android seraient de meilleurs partenaires (étude Comparemymobile.com) ... eh oui, dis-moi comment tu téléphones et je te dirais ...

1

2-1

La prochaine version, l’iPhone 13 sera encore mieux adaptée à la 5G, elle sera plus puissante que jamais, adaptée à la réalité augmentée etc. Ce téléphone qui arrive en septembre va consacrer l’adaptation d’Apple à l’univers du tourisme, en améliorant des fonctionnalités existantes et en introduisant de nouvelles possibilités.

Les clés d’hôtel dans Wallet

Parmi les dernières améliorations logicielles de la maison Apple, présentées le 7 juin, on trouve la clé contenue dans l’appareil. Apple a déjà testé l’intégration de la prise en charge des clés de chambres d'hôtel dans son application Wallet. Un client séjournant dans un établissement pourra s’économiser de passer par la réception et de télécharger l’application mobile des lieux pour obtenir la clé de sa chambre. Il lui suffira d’obtenir une clé digitale via Apple Wallet.

Le jour de l’arrivée des clients, l’iPhone créera et enregistrera automatiquement une clé de chambre dans le portefeuille de l‘usager. Il lui suffira d'authentifier son téléphone, en un instant, pour retrouver sa chambre. Cette nouvelle fonctionnalité est déjà expérimentée avec succès dans plus de 1000 établissements dans le monde grâce à partenariat avec World of Hyatt. Forcément, certaines personnes pourront (et devront) toujours passer par la réception, à l’ancienne, mais cette avancée technologique va vite entrer dans les habitudes "pour la plupart des utilisateurs", prédit Zach Griff, analyste de voyage pour le site spécialisé The Points Guy (TPG).

Exactement comme le paiement sans contact dans les commerces, cette option devrait devenir rapidement un standard, qui rendra l'expérience d'enregistrement à l'hôtel plus rapide et plus efficace. La clé digitale ouvrira aussi les portes de parking.

Screen-Shot-2021-06-07-at-3.41.21-PM
© Apple

Une identification digitale pour les checkpoints des aéroports

L’idée de fouiller ses poches ou son sac pour retrouver sa carte d’identité, au checkpoint d’un aéroport, sera bientôt archaïque ! Dès la fin de cette année, il sera possible de scanner sa carte d'identité nationale ou son permis de conduire à l'aide de l'appareil photo intégré de l'iPhone. Ces documents seront instantanément vérifiés et stockés en toute sécurité dans le portefeuille de l’appareil, car la compatibilité a été savamment mise à l’épreuve (le pass sanitaire européen a déjà inauguré l’idée selon laquelle un écran est parfaitement crédible pour prouver une forme d’identité).

Des sociétés florissantes se sont spécialisées dans la vérification des documents officiels téléchargés en ligne : on appelle cela le KYC (à prononcer "ka-waï-si") pour Know Your Customer (Connaissez Votre Client) ... et surtout, ayez la certitude qu'il s'agit bien de lui et que son document officiel est avéré. Ces sociétés, par exemple, vérifient déjà que les pièces d'identité versées par les chauffeurs Uber ou les livreurs Deliveroo correspondent bien aux personnes concernées et, dès lors, elles se portent garantes que la pièce d'identité qui est scannée dans le mobile est bien valide et correspond bien à la personne en question. De quoi révolutionner aussi les antiques registres de police des hôtels.

Une fois scannnée et validée, pour montrer patte blanche, il suffira donc d'authentifier cette carte à l'aide d'un scan rapide de son visage ou d'une empreinte digitale. Cette technologie doit même permettre de renforcer la sécurité ! Elle sera d’abord disponible dans certains États des US, dans le cadre d’un accord avec la Transportation Security Administration (TSA). Sa généralisation au reste du pays et son introduction en Europe devraient suivre.

facebook_elloha

Google Maps et Waze bientôt dépassés ?

Pour une expérience de voyage destressée et agréable, il est devenu primordial de trouver son chemin et tout service rapidement, grâce à des solutions intelligentes et bien renseignées : Google Maps et Waze font partie de ces outils. Apple voit plus loin (et plus près !) en repensant Apple Maps, pour une navigation plus facile.

Les cartes Apple reformulées dans l’iOS 15 permettront de se déplacer beaucoup plus facilement, d’abord dans les grandes villes du monde. On y trouvera plus de détails : bâtiments, routes, arbres etc. Les tests effectués à San Francisco révèlent un niveau de détail inégalé, une surprenante possibilité de zoomer sur des monuments, en 3D réaliste. Dans un avenir que l’on devine déjà, Apple Maps fera évoluer la perception des campagnes et des montagnes (notamment en France), car son système inclut déjà un découpage de l'altitude, qui donne une bien meilleure idée du relief.

La navigation détaillée donne aussi une meilleure perspective des rues ou des intersections routières … une amélioration pour la conduite en voiture (en attendant de laisser le volant à la technologie). Cette réalité augmentée arrive fin 2021 notamment à Londres, Los Angeles et New York.

La navigation à l'intérieur de bâtiments (comme des hôtels ou des grands centres de congrès) est déjà expérimentée avec succès ...

Screen-Shot-2021-06-07-at-3.49.11-PM
Le nouvel Apple Maps va proposer une immersion touristique intense © Apple

Le “Live Text” lit les photos, le traducteur seconde le voyageur

Le futur iOS surconfirme son rôle d’assistant-voyage indispensable en prenant en charge la lecture automatique de textes présents sur des photos prises par les usagers. Pour une pancarte d’hébergement, de lieu de loisir ou de commerce, cette fonctionnalité est utile car la recherche de l’adresse devient instantanée.

Le Live Text d'Apple promet de nombreuses innovations de services, tourisme compris.

Les images deviennent dynamiques, car la machine "rentre à l’intérieur" pour en décrypter des indications utiles. Ce "live text" évite de chercher parmi ses photos, il effectue un "rechercher" aussi complet que fulgurant.

Une autre fonctionnalité utile au tourisme, contenue dans cet iPhone, est la traduction généralisée : le stress du voyage international, c’est souvent la langue, qui dissuade certains publics de voyager d’un pays vers un autre. Apple n’a pas le pouvoir d’ôter toutes les craintes (cela viendra peut-être ?), mais permet de traduire instantanément tout texte regardé par ses capteurs. Plus besoin d’appli de traduction, plus besoin d’écrire, la reconnaissance de caractères fait son oeuvre. Pour le coup, il y a peu de doute sur le fait que ce compagnonnage devienne aussi une évidence absolue sur les téléphones Android avant la fin de la décennie.

Nouveau call-to-action

Choisissez votre degré de digitalisation

Stop au tsunami de sollicitations sur téléphone !
Passer un bon séjour signifie toujours se déconnecter suffisamment de son quotidien pour se sentir libre et différent, sans les contraintes de la vie intense. Dans la mesure où il serait absurde de laisser son téléphone chez soi (!), il devient recommandable de maîtriser le niveau de gêne de cet appareil.

Là encore, la machine Apple a prévu le coup, en prévoyant un paramétrage de notifications selon l’humeur et le style de voyage souhaité. En gros, on ne débranche pas tout, mais on sélectionne ce qui nous dérange, en choisissant de réduire les notifications à certaines applis, tout en bannissant les autres (conserver Telegram et écarter Facebook, Whatsapp et Gmail, par exemple).

Chaque usager fera les réglages qui lui conviennent dans l’option "Focus", pour améliorer son expérience de vacances : du téléphone, oui, mais pas invasif, histoire de séparer le travail des vacances par une paroi plus ou moins étanche.

Et bientôt, la résa de chambres et d’activités via son compte Apple ?

Il est probable que l’éventail des options directement imaginées par Apple pour l’hôtellerie s’élargisse encore. La marque à la pomme proposera demain de réserver des chambres et des activités via un compte Apple (où l’on retrouve Apple Music, FaceTime etc, comme autant de solutions personnalisées). Le mobile (et le compte Apple) comptant déjà la ou les cartes bancaires de son propriétaire, réserver, donner sa carte en garantie ou solder sa réservation à l'arrivée ne prendra que quelques secondes et une jolie pose sur son "FaceID" (la fonction de certification biométrique d'Apple). L'intérêt ? Pour le voyageur, c'est évident : Apple est un partenaire qui le sécurise du point de vue de la protection de ses données personnelles et bancaires. Sa carte ne quitte pas son téléphone et les risques de la voir détournée sont quasi-nuls. D'autre part, Apple fournit un service-client hors-du-commun et ses clients savent qu'en cas de souci ils auront toujours la possibilité de bénéficier d'une assistance-client de niveau excellent.

Pour Apple, l'opération fait sens puisque chaque réservation sera pour la firme l'occasion de prélever des frais de paiement aux prestataires touristiques, de même que c'est déjà le cas sur l'AppStore pour les producteurs de jeux en ligne.

La logique invite à prévoir une prochaine étape fondée sur une individualisation des réservations et du paiement de voyages, avec, évidemment, une simplicité à toute épreuve. Pour l’heure, les résas s’effectuent après téléchargement des applis hôtelières (Accor All, les OTAs etc). Ce procédé finira par être concurrencé par l’entreprise fondée par Steve Jobs, connue pour son écosystème propre, un peu fermé, un peu codé, une sorte de monde parallèle du point de vue des non-usagers.

L’intégration d’une option qui pourrait s'appeler “Apple Travel” est à prévoir. Pour les propriétaires d'hébergements, s'associer à cette stratégie permettra de s'adosser un marché sélectif et porteur puisque les mobiles Apple et autres objets intelligents (comme l'Apple Watch) équipent une communauté toujours plus impressionnante dans le monde; une communauté qui ne quitte jamais des doigts son appareil mobile ...

À retenir

La prochaine mise à jour logicielle d'Apple va améliorer le Voyage, en majuscule. Trois mots résument ce changement, qui va se généraliser jusqu’à nous : rapidité, agilité, accompagnement.

Le résultat sera, à terme, une diminution de toute inquiétude liée au voyage, une sorte de cocooning permanent lors d’un déplacement (en espérant de pas atteindre l'infantilisation !). Le potentiel technologique en cours de déploiement va sécuriser encore plus l’expérience des vacances.

Les professionnels du tourisme auront la charge de ne pas perdre de vue l’humanisation des séjours, car l'erreur zéro procurée par les algorithmes pourrait bien menacer la spontanéité. L’avancée technologique n’est pas l’ennemie des hébergeurs et des clients, mais sa place mérite d’être délimitée.