Pays par pays, les règles du déconfinement général

L’industrie du voyage se libère progressivement grâce à l’avancée de la vaccination, mais il est difficile de s’y retrouver dans le déverrouillage des pays de l’espace Schengen suite à l’amélioration sanitaire. Nous avons listé, selon les principaux territoires, les échéances et les conditions importantes à connaître pour se préparer à recevoir des Européens : quarantaines, passeports sanitaires, exigences de test, et parfois, réservations d’hôtels faisant foi de la condition de touriste. Qui permet quoi exactement en Europe ?

La réouverture du monde occidental aux voyages estivaux s’effectue graduellement, chaque pays y va de son protocole d’accès ou de départ, mais aucun pays ne fait pareil que son voisin. Rappelons que le cadre général est celui du pass sanitaire européen, qui doit offrir une entière liberté de déplacement dans les pays de l'Union européenne, sans quarantaine ni PCR négatif à l’arrivée. Ce document digital résumé sur un QR code dans les smartphones entre en vigueur le 1er juillet, jusqu’au 1er juillet 2022 (le Parlement européen mise sur le fait que l’épidémie sera dès lors derrière nous). Il servira à se déplacer plus facilement d’un pays à l’autre malgré un contexte épidémiologique qui n’est pas encore stabilisé. Pour que ça marche vraiment, chaque pays doit aligner sa propre technologie sur une passerelle d’interconnexion au 30 juin. Les retardataires peuvent le faire jusqu’au 12 août (dans ce cas, les pass nationaux devront être acceptés ailleurs dans l’Union, mais nous ne sommes pas à l’abri du cafouillage). En somme, c’est comme le passage à l’Euro, il y a 20 ans : le top départ est donné, ça finira par fonctionner, mais l’arrivée n’est pas garantie à égalité, chacun suit son rythme et ses enjeux. La France sera au rendez-vous à la date dite, au niveau entrant et au niveau sortant.

Lire ici notre description complète du pass sanitaire européen.

Nouveau call-to-action

La liste détaillée des pays, c’est ici

Globalement, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (CEPCM) a établi un système de feux tricolores (vert, orange, rouge) selon l'appréhension sanitaire de chaque destination au départ de chaque pays. On peut noter d’emblée que ce passeport sera étendu au Royaume-Uni, à la Norvège, à la Suisse, au Liechtenstein et à Islande, dans le cadre d’une version “élargie” de l’Union européenne.

Cette carte française des touristes admis… ou bannis, révèle qu'il y a de solides espoirs à nourir chez les hébergeurs français en matière de flux touristiques étrangers. Elle indique de solides éventualités de réception. Parmi les mesures à considérer, la France impose une quarantaine à toutes les arrivées en provenance du Royaume-Uni en raison de la propagation du variant Delta (indien) du Covid-19. Elle a rouvert ses frontières le 9 juin, tout en classant les pays étrangers en…
Verts : faible circulation du virus, sans recensement de variants inquiétants.
Orange : circulation active, sans variants préoccupants recensés.
Rouge : circulation active et variants inquiétants.

En bref, pour venir en France :

  • Pour les pays verts, la France ne demande plus de justificatif de visite ni tests de dépistage. Les personnes non-vaccinées doivent présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures.

  • Pour les pays oranges, un test PCR négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique négatif de moins de 48 heures est exigé si les voyageurs sont vaccinés. Les non-vaccinés doivent présenter un motif impérieux, présenter un test de dépistage négatif et respecter 78 jours d’isolement à l'arrivée.

  • Pour les pays rouges, les voyageurs (vaccinés ou non) ne sont admis qu’en cas de motif impérieux et doivent présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48 heures, réaliser un test antigénique à l'arrivée et 10 jours de quarantaine, réduits à 7 pour les personnes vaccinées.

UK, Belgique, Allemagne, Suisse

Le Royaume-Uni va libérer son tourisme le 19 juillet
Le développement du variant Delta (apparu en Inde, 60% plus contagieux) a poussé les autorités britanniques à repousser la dernière phase du déconfinement du 21 juin au 19 juillet, car le nombre de cas a doublé en 10 jours, début juin. La réouverture des discothèques et des salles de spectacles à 100 % devront attendre.

La Belgique respecte les codes couleur
Les arrivées en provenance de l'UE, de l'espace Schengen et de la liste de sécurité de l'Union européenne peuvent entrer dans le pays, mais un code couleur signale tous les autres pays en fonction des restrictions de voyages.

En vert : Australie, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Singapour, Corée du Sud, Israël, Thaïlande, Islande, Malte, Finlande occidentale et Åland (Finlande).

En orange : Autriche, Bulgarie, Suisse, République tchèque, Danemark, Grèce, Italie, Espagne, Finlande, France, Norvège, Pologne, Portugal et Roumanie.

En rouge : reste du monde.

Il est possible de voyager, à condition de remplir un “Formulaire de localisation des passagers de la santé publique” 48 heures avant l'arrivée, et de se soumettre à un test PCR (qui doit s’avérer négatif) avant le départ. Les étrangers reçoivent un message SMS s'ils présentent un risque élevé et doivent être mis en quarantaine pendant 10 jours. Dans ce cas, ils doivent passer un test Covid-19 les jours 1 et 7.

Allemagne : les arrivées à haut risque doivent être mises en quarantaine
Les touristes étrangers peuvent éviter les 10 jours de quarantaine s’ils prouvent qu'ils sont complètement vaccinés, qu'ils ont eu le Covid-19 ou qu'ils ont été testés négatifs. Une quarantaine de dix jours est toujours en place pour les personnes venant de zones “à haut risque”.

Suisse : les vaccinés peuvent bientôt éviter la quarantaine
Ce pays prévoit une réouverture intégrale d'ici la mi-août. Il va abolir les restrictions pour les voyageurs entièrement vaccinés et ceux qui ont eu Covid-19, mais pas pour ceux qui proviennent de pays à haut risque. Peuvent entrer en suisse les touristes en provenance des pays de l'UE et de l'espace Schengen, avec une quarantaine si leur pays figure sur la liste suisse à haut risque. L’accès de la plupart des pays tiers est proscrit.

thumb_1442_default_header_big
© Austria.info

Autriche, Espagne, Portugal, Irlande, Italie, Pays-Bas, Bulgarie

Autriche : open bar pour ailleurs
Les restrictions de voyage ont été assouplies le 19 mai, le pays a prolongé son couvre-feu jusqu’à minuit le 10 juin et d'ici le 1er juillet, les salles de spectacles, stades et discothèques seront accessibles normalement.
Toute personne arrivant dans le pays doit être munie d’une autorisation et de trois documents : une preuve de vaccination ou de test Covid-19 négatif. Du point de vue autrichien, les pays où l’on peut passer des vacances sans quarantaine sont : Andorre, Belgique, Bulgarie, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Islande, Irlande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Luxembourg, Malte, Monaco, Norvège, Pologne, Portugal, Roumanie, Saint-Marin, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suisse, Australie, Israël, Nouvelle-Zélande, Singapour et Corée du Sud.

Espagne : le vaccin sinon rien
Ce pays accepte les visiteurs européens, britanniques, américains et japonais vaccinés. Tous doivent présenter un résultat de test Covid-19 négatif.

Portugal
Le Portugal est ouvert aux voyages touristiques de l'UE / espace Schengen ainsi que du Royaume-Uni. Tous les passagers doivent présenter un test.

L'Irlande rouvrira ses frontières le 19 juillet avec les États-Unis, le Royaume-Uni et l'UE
Les frontières irlandaises seront rouvertes aux voyages internationaux le 19 juillet, en employant le pass sanitaire européen. Les personnes venant de l'extérieur de l'UE devront démontrer qu'elles ont eu le Covid-19, qu’elles sont vaccinées ou qu’elles disposent d’un test négatif.
L’Irlande emploie le code couleur européen commun (vert, orange, rouge). Attention, les personnes sans test ou venant d’un pays à haut risque doivent subir une quarantaine dans un hôtel mandaté par le gouvernement.

L’Italie, ouverte aux Européens et Américains
L’Italie desserre l’étau, elle lève son couvre-feu et ouvre ses restaurants normalement. Ce pays est ouvert aux voyageurs venus de l’espace Schengen et de l’Union européenne, du Royaume-Uni, d’Israël et des US, mais les touristes venus de pays à haut risque ne peuvent pas y entrer.

Aux Les Pays-Bas, on aime les pays sûrs
Le gouvernement hollandais autorise les voyages à partir d'une liste de pays sûrs. Au sein de l’UE, cela signifie l'Islande, le Portugal, la Finlande, Malte, l'Irlande, l'Espagne, la Grèce, la Norvège et le Portugal. En dehors de l'UE, cela comprend l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, Singapour, la Corée du Sud, la Thaïlande, Israël et la Chine.
Tous les voyageurs doivent se mettre en quarantaine pendant 10 jours et effectuer un test après le 5e jour.

Bulgarie : test négatif ou quarantaine de 10 jours
Tout voyageur étranger peut séjourner en Bulgarie s'il prouve qu'il est vacciné à 100 % ou qu'il a été porteur du Covid-19. Les résidents des pays de l'espace Schengen doivent passer un test PCR avant subir une quarantaine de 10 dix jours. La Bulgarie joue à part, elle accueille les voyageurs des pays suivants s'ils montrent un test PCR négatif : Australie, Canada, Chine, Japon, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Corée du Sud, Thaïlande, Tunisie, Uruguay, EAU , Royaume-Uni, Israël, Biélorussie, Koweït, Turquie, Albanie, Monténégro, Moldavie, Macédoine du Nord, Kosovo, Bosnie-Herzégovine et Serbie.

pps_elloha

Croatie, Chypre, Tchéquie, Danemark

Croatie : il faut prouver qu’on a réservé un hébergement
Ce pays est ouvert aux touristes internationaux présentant un test Covid, rétablis ou entièrement vaccinés. Ils doivent fournir la preuve d'avoir payé à l'avance pour l'hébergement à l' hôtel .

Chypre : les Français sont classés en rouge
Le pays est ouvert à toute personne vaccinée provenant de 65 pays, dont les États-Unis et le Canada.
Chypre classe les voyageurs en catégories verte, orange et rouge, avec des obligations différentes : quarantaine, test etc. Tous les passagers doivent remplir un passeport sanitaire national à leur arrivée.

Liste verte (sans quarantaine ni test exigé) : Australie, Islande, Israël, Corée, Malte, Nouvelle-Zélande, Arabie saoudite et Singapour.

Liste orange (avec test à résultat négatif) : Etats-Unis, Chine, Finlande, Hong Kong, Irlande, Macao, Norvège, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni.

Liste rouge (avec test négatif et test supplémentaire à l’arrivée) : Andorre, Arménie, Autriche, Bahreïn, Biélorussie, Belgique, Bulgarie, Canada, Croatie, République tchèque, Danemark, Egypte, Estonie , France, Géorgie, Allemagne, Grèce, Hongrie, Italie, Jordanie, Koweït, Lettonie, Liban, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Monaco, Pays-Bas, Pologne, Qatar, Fédération de Russie, Rwanda, Saint-Marin , la Serbie, la Slovaquie, la Slovénie, l'Espagne, la Suède, la Suisse, la Thaïlande, l'Ukraine et les Émirats arabes unis.

République tchèque : la France est aussi en rouge
Liste verte (zéro restriction) : Australie, Islande, Israël, Corée, Malte, Nouvelle-Zélande, Singapour et Thaïlande.

Liste jaune (formulaire à remplir à l’arrivée, résultat négatif au test) : Bulgarie, Finlande, Irlande, Italie, Lichtenstein, Hongrie, Monaco, Norvège, Pologne, Portugal, Autriche, Saint-Marin, Roumanie, Îles Baléares et Îles Canaries.

Liste rouge : tests PCR pour l'entrée et à nouveau le 5e jour de quarantaine : Andorre, Belgique, Danemark, Estonie, France, Croatie, Chypre, Lituanie, Lettonie, Luxembourg, Pays-Bas, Grèce, Slovaquie, Slovénie, Allemagne, Espagne, Suède et Suisse.

Danemark : gare à la quarantaine !
Ce pays s'ouvre au tourisme international le 26 juin. Les voyageurs peuvent entrer au Danemark avec un résultat de test Covid-19 négatif, mais une quarantaine de 10 jours est toujours en place pour la plupart des arrivées. Il existe quelques exceptions pour les pays de sa liste jaune : Bulgarie, Finlande, Islande, Malte, Pologne, Portugal et Roumanie, certaines régions d’Autriche, de France (Corse, Martinique, Mayotte), d’Allemagne, d’Italie, de Norvège et d’Espagne.

La liste comprend également certains pays « jaunes » sûrs non membres de l'UE : Australie, Nouvelle-Zélande, Singapour, Corée du Sud, Thaïlande et Israël.

Certains pays sont classés en rouge – Bangladesh, Botswana, Brésil, Eswatini, Lesotho, Malawi, Mozambique, Afrique du Sud, Zambie, Zimbabwe, Inde et Népal. Les voyageurs de ces pays doivent avoir une raison essentielle pour leur voyage, se faire tester avant et après le voyage et entrer en quarantaine. Tout autre pays est orange – une raison essentielle n'est pas requise pour voyager, mais les tests et la quarantaine le sont.

Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Islande

L’Estonie accueille sans grandes entraves
Ce pays accueille les touristes vaccinées depuis moins de 6 mois (ou ayant contracté puis signé le Covid). Les ressortissants de l’espace Schengen et du Royaume-Uni sont bienvenus, sauf s’ils arrivent d'un lieu où le taux d'infection est supérieur à 150 personnes pour 100 000 personnes au cours des 14 derniers jours (une quarantaine 10 jours leur est imposée).

La Finlande est peu ouverte au reste de l’UE
L’entrée y est autorisée à ceux qui viennent de territoires à taux d'incidence faible, ce qui exclut une grande partie de l'UE… Une quarantaine de 14 jours est imposée aux touristes venus de pays à risque (dont la France), mais le délai peut être raccourci avec un test négatif à l'arrivée. Il n'y a pas de restrictions d'entrée pour les résidents d'Australie, de Corée du Sud, du Rwanda, de Singapour, de Thaïlande, de Nouvelle-Zélande ni d'Islande.

La Grèce évite la quarantaine
Ce pays ouvre ses frontières, sans quarantaine aux pays de l'UE et de l'espace Schengen, aux États-Unis, au Royaume-Uni, à Israël, à la Serbie, les Émirats arabes unis, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, la Corée du Sud, la Thaïlande, le Rwanda, Singapour, la Fédération de Russie, la Macédoine du Nord, le Canada, la Biélorussie, Bahreïn, le Qatar, la Chine, le Koweït, l'Ukraine, la Bosnie-Herzégovine et l'Arabie saoudite. Les touristes étrangers n’ont pas l’obligation d’être vaccinés à 100%, mais cela facilite grandement les procédures à l'arrivée.

Hongrie
Menacée par le variant indien, la Hongrie a fermé ses frontières le 1er septembre 2020 à tous les ressortissants étrangers, une mesure toujours en vigueur. Deux tests (un avant l’arrivée, et un après), ainsi qu’une quarantaine, sont imposés aux touristes qui souhaitent s’y rendre.

L’Islande est interdite aux visiteurs de pays à haut risque
Les voyageurs du monde entier sont autorisés à entrer dans ce pays s'ils peuvent prouver qu'ils ont été 100% vaccinés ou qu'ils ont eu le Covid-19. Ceux qui arrivent de pays à faible risque sont admis avec un résultat de test négatif, mais les voyageurs issus de pays à hiut risque ne sont pas admis.

Roumanie
© Romania Tourism

Pologne : les frontières sont ouvertes aux voyageurs vaccinés

Ce pays accepte les voyageurs vaccinés s'ils viennent de pays de l'UE, d'Islande, du Liechtenstein, de Norvège, de Suisse, de Géorgie, du Japon, du Canada, de Nouvelle-Zélande, de Thaïlande, de Corée du Sud, de Tunisie et d'Australie.

Roumanie - nouvellement ouvert à certains pays
Les personnes en provenance des pays “rouges” sont autorisées à entrer mais doivent se mettre en quarantaine pendant 14 jours si elles ne sont pas vaccinées, même avec un test : Argentine, Bahreïn, Brésil, Cap Vert, Chili, Colombie, Costa Rica, France, Géorgie, Inde, Koweït, Lettonie, Lituanie, Maldives, Népal, Pays-Bas, Paraguay, Seychelles, Afrique du Sud, Suriname, Suède, Trinité-et-Tobago et Uruguay.

Les voyageurs des pays jaunes sont admis avec un test négatif, sans quarantaine : Andorre, Bahamas, Biélorussie, Belgique, Bolivie, Bostwana, Canada, Croatie, Chypre, Danemark, Estonie, Grèce, Guyane, Iran, Luxembourg, Malaisie, Mongolie, Oman, Pérou, Porto Rico, Sin Maarten, Slovénie, Sri Lanka, Suisse, Émirats arabes unis, Royaume-Uni, Timor oriental et Turquie.

Pour les autres, il n'y a aucune restriction d'entrée.

En Suède, les Nordiques d’abord
Ce pays a prolongé jusqu'au 31 août l'interdiction de tous les voyages touristiques en dehors de la zone européenne (au sens large). Les touristes qui souhaitent le rejoindre doivent présenter un test négatif effectué dans les 48 heures précédant leur arrivée, jusqu’à la même date. Mais les restrictions de voyage ont été assouplies entre la Suède et les autres pays nordiques (Danemark, Finlande, Norvège et Islande)..

En conclusion prudente :

La seule ombre au tableau des voyages de l’été 2021, en Europe (Royaume-Uni inclus) serait la montée en puissance du variant B.1.167.2 (l’ex-variant “indien” du Covid, rebaptisé Delta) dans plusieurs régions de Grande-Bretagne. Cette nouvelle version du virus progresse. Il n’est pas exclu qu’elle se propage avant que les taux de vaccination ne soient suffisamment élevés pour la repousser. En marge de ce variant, la progression générale vers la maîtrise du coronavirus est une hypothèse solide, de sorte que la réouverture touristique du monde (occidental) semble raisonnablement envisageable cet été.