La terrasse : le "Must Have" de l'été 2021 !

La terrasse est désormais le symbole du relâchement des contraintes sanitaires, consenti depuis le 19 mai par le gouvernement. Les hébergeurs ont tout à gagner à aménager leur propre terrasse, comme les cafetiers et restaurateurs, pour attirer des clients ex-confinés, enfermés, privés. L’expérience client issue du coronavirus invite à prévoir une terrasse là où c'est possible ... Mais comme le précisent, les meilleurs designers encore faut-il aménager un espace en continuité naturelle avec l'intérieur...

1
L’hôtellerie-restauration peut enfin profiter du desserrement des contraintes Covid, qui se fait par paliers. Exactement comme la rééducation, qui succède à la convalescence suite à un accident, le but est de retrouver une entière capacité d’action, mais il faut y aller mollo. Depuis mercredi 19 mai, la France retrouve ses terrasses et l’esprit qui va avec : liberté, informalité et convivialité, grâce à cette formule de consommation qui permet de s'asseoir dans un établissement, tout en restant “impliqué” dans la vie de la rue, de participer à l’environnement social. L’envie est forte, pour preuve, 65% des français “ont l'intention de se rendre en terrasse dans les prochains jours”, selon un sondage IFOP pour le compte des bières Heineken, présenté la veille de cette étape de libération. Parmi les partants, 85% savent à quel moment ils vont s’y rendre : 52% la première semaine et 33% dans les 15 jours qui suivront la réouverture. On peut donc prévoir que la compensation des privations aura ses effets jusqu’à la mi-juin, avant une stabilisation précédant un retour à la normale. Et si la terrasse devenait une obligation, pour satisfaire des clients qui se rappelleront longtemps les années Covid ?

Nouveau call-to-action

”Un grand changement s’impose, avec le plein air”

Parmi les nombreux changements induits par la sortie de crise sanitaire, les “plus importants aujourd'hui sont ceux qui concernent le plein air”, affirme Peter Kjellberg, directeur marketing mondial chez Dometic Group (Stockholm). Ce spécialiste, fort de 25 ans d’expérience, a observé l'évolution et la redéfinition de l'expérience client dans les industries, en particulier le secteur de l'hôtellerie. Il constate que l’évolution la plus forte, dans l’herbergement, est le rôle tenu par les espaces extérieurs. Auparavant considérés comme des améliorations esthétiques, ils sont devenus un essentiel, qui ajoute un argument de poids pour les hôtels. Selon lui, le grand changement est la souplesse avec laquelle les meilleurs aménagements permettent désormais d’instaurer une “atmosphère de plaisir et de luxe, qui permet de passer de manière transparente des espaces intérieurs aux espaces extérieurs”. Autrement dit : le passage entre le logement et son extérieur doit être fluide, évident, sans rupture. Mais au fait, la terrasse est-elle la seule formule ? Certainement pas, il faut aussi évoquer les bars sur le toit, les balcons des chambres, les vérandas, les cours intérieures, sans oublier que les terrasses peuvent être en rez-de-chaussée ou en attique, pour profiter du soleil ou tutoyer les étoiles. Les avantages d’un outdoor sont nombreux : repas en plein air dans un salon de jardin, petits-déjeuners, apéritifs d’accueil ou de départ, farniente, lecture, dégustations, travail, micro-événements artistiques etc. Et avec ça, oubliez la vieille idée qui faisait primer l’été, car la pandémie a mis en évidence le besoin de vie en plein air dans les espaces résidentiels et commerciaux. L’extérieur est devenu “un espace important toute l'année”, précise P. Kjellberg, avant d’ajouter un détail majeur : les offres de plein air sont devenues un “canon de l'hospitalité, très apprécié par les clients du secteur du luxe”. Voilà des arguments massue pour les hébergeurs qui douteraient encore. Une terrasse est un réel investissement, pas un caprice lié à une seule saison.
Peter-Kjellberg
Peter Kjellberg © Dometic Group

Réussir votre passage dedans-dehors : paroles d’architectes

Prévoir un espace extérieur attenant à un hébergement exige du recul, pour obtenir un résultat à la hauteur. Pour réussir un tel projet, il faut réussir l’enchaînement dedans-dehors, sans accoups. Designers et architectes se penchent depuis longtemps sur ce challenge, rattaché à l’« architecture naturelle ». Se pencher sur la relation subtile entre l'homme et le lieu, mesurer le “ressenti du plaisir dans l'espace”, maîtriser le “cheminement”, le “parcours”, sont les valeurs défendues par un cabinet spécialisé, près de Toulon, qui promeut la “qualité de la déambulation” dont dépend la position des portes et des passages. Pour faire simple et direct, disons qu’une terrasse réussie est une continuité de l’intérieur. Cette impression s’obtient en supprimant les obstacles, et, évidemment, elle est plus forte à la belle saison, lorsque la température permet de laisser les portes (et porte-fenêtres) ouvertes. Tranquillisez-vous, il n’est pas nécessaire de dépenser une fortune en ingénierie ni en matériaux, mais bien davantage de faire confiance à sa sensibilité. Le cabinet varois reconnaît faire appel à des “méthodes parfois irrationnelles pour susciter avec la plus grande force la relation à la nature du monde, aussitôt ressentie en beauté”.
Un outdoor accompli procure des émotions, du bien-être, en parfaite cohérence avec l’intérieur. Et pour aller plus loin, certains parlent de “kinesthésie architecturale” : une pente légère qui entraîne vers un lieu d’extérieur, et une perspective ouverte, sont des solutions à étudier pour une terrasse. Une composition florale et des matériaux semblables à ceux du voisinage renforcent la qualité de la relation intérieur-extérieur. Il va sans dire qu’une vue sur la campagne environnante, un massif, un lac ou la mer infinie, facilitent les choses, car le point de vue, en donnant de la profondeur à l’espace, relativise la qualité du lieu. La présence d’une piscine produit généralement le même effet !
227577604
Santorin, îles des Cyclades, Grèce © Hellenics

facebook_elloha

Des accessoires qui plairont

Équiper et aménager l’espace extérieur d’un hébergement peut rapidement aiguiser l’appétit des clients et devenir un argument décisif pour une réservation. Sans vous ruiner, procurez-vous du mobilier de jardin, qui garantit le confort recherché, dans un espace apaisant. Un ensemble, avec table et chaises en accord avec le reste du logement, peut être complété par une desserte, pratique à l’heure de l’apéritif. La convivialité sera renforcée par une banquette et des coussins, une chaise longue, un hamac, un rocking-chair... et pourquoi un élégant barbecue, ou un coin grillade bien inséré ? Ce seront des avantages pour les vacanciers, toujours partants pour les repas à l’extérieur. Selon vos possibilités, si votre extérieur est rural, en pleine terre, n’hésitez pas à améliorer votre offre, en suggérant des jeux et activités : sets de badminton, balançoire, table de ping-pong, ballons et même pétanque ! Ces prestations, à mettre en avant parmi vos caractéristiques, seront un superbe “plus”, particulièrement auprès des publics familiaux. Elles animeront votre adresse, en développant une ambiance qui renouvellera, chez vous, l'expérience des clients en plein air.