Été 2021 : la revanche des destinations "incognito"

Cet été, les vacanciers français partiront majoritairement en France... mais où exactement ? Nous croisons plusieurs sources pour ébaucher un palmarès des destinations de la saison chaude. La grosse tendance : les villages discrets, éloignés des grands axes, devraient connaître un succès grandissant sur la lancée de 2020.

La sortie de crise sera progressive, la période de sortie du territoire nationale est incertaine… Les plans sur la comète touristique internationale et mondiale sont pour plus tard. En cet année 2 du recentrage sur la France, les préférences se dessinent vers un été bleu-blanc-rouge, d’accord, mais avec des terroirs et des régions qui émergent. Pour 2020, le baromètre Opodo-Raffour indique que 90% des voyageurs hexagonaux ont choisi une destination française. On fait du copier-coller en 2021 ? Très probablement. Pour cet été, les lieux les plus recherchés sont notamment révélés par Google...qui dispose d'un observatoire sans égal sur les recherches des français.

Nouveau call-to-action

Partir en France, mais laquelle ?

Oui, l’été 2021 se déroulera sous l’ombre du Covid-19, comment pourrait-il en être autrement, alors que la pandémie n’a pas encore entamé sa phase de recul, qui est certaine, en vertu de la vaccination ? Les Français vont voyager français, nous avons déjà parcouru le sujet. La France, d’accord, mais où ? "Dans le choix des destinations, nous suivons actuellement la même logique que l'année dernière", prévoit Didier Arino, directeur général du cabinet Protourisme. La montagnes et les zones rurales seront les destinations privilégiées par les Français, qui semblent vouloir bouder un peu le tourisme de masse, notamment sur les littoraux.

Un regard utile sur 2020 : les 4 régions leaders en taux d'occupation et en demande (Source : Atout France).

  • Massif central
  • Pyrénées
  • Jura
  • Alpes du Sud

Le triomphe de l’incognito ?

L’année dernière (qui doit donc être la jumelle de 2021), des chiffres record ont été enregistrés dans les campings des Vosges, de l'Aveyron, du Jura et d'Auvergne. Des lieux classés avant-la-crise comme "confidentiels" par les spécialistes du tourisme et qui passaient sous les radars du public, des magazines spécialisés et des médias, se sont révélés. "La palette de destinations s'est élargie. Les vacanciers se sont dirigés vers des zones avec des densités de population plus faibles qui ne figuraient pas parmi les destinations privilégiées pour les vacances d'été jusqu'à présent", observe Dominique Debuire, président de l'Union nationale pour la promotion de la location de vacances.

Voici le Top 15 des villages les plus recherchés sur Google par les Français (Sources : comparateur Likibu et Le Figaro). Cette étude est basée sur les recherches visant 30 037 villages français (une performance à saluer) effectuées de mars 2020 à mars 2021. Les premiers sont souvent répertoriés comme “Plus Beaux Villages de France”.

    1. Rocamadour. La vallée de la Dordogne est honorée, par la mise en avant de cette cité médiévale incontournable, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO. Nota: cette destination est l'une des premières de France à s'être équipée de la plateforme elloha: bravo, quel nez !
    1. Giverny (Normandie), qui abrite un musée des impressionnismes (autour de Claude Monet) et se pôpsitionne comme haut lieu touristique international.
    1. Les Baux-de-Provence, à 25 km d'Avignon, au cœur du massif des Alpilles, avec une vue imprenable sur les plaines du sud.
    1. Gordes (Vaucluse), face au massif du Luberon, village au patrimoine varié, perché sur un rocher.
    1. Veules-Les-Roses (Normandie). Ce vieux village du Pays de Caux est une station balnéaire de poche, ancien village de pêcheurs.
    1. Collonges-la-Rouge (Corrèze), village médiéval, qui doit son à son gré rouge.
    1. Salers (Cantal), cité médiévale aux portes du Parc naturel régional des volcans d'Auvergne.
    1. Saint-Cirq-Lapopie (Lot), ville aux 13 monuments, sur une falaise à 100 mètres au-dessus du Lot.
    1. Roussillon (Vaucluse), village aux façades jaunes, ocres, oranges, rouges et rose pâle, entouré de champs de lavande.
    1. Lourmarin (Vaucluse), commune à l'architecture traditionnelle méditerranéenne.
    1. Conques (Aveyron) et son église abbatiale Sainte-Foy, dotée de vitraux contemporains de Pierre Soulages.
    1. Moustiers-Sainte-Marie (Alpes-de-Haute-Provence), riche de vieilles pierres, d’un lac et des Gorges du Verdon.
    1. Saint-Jean-Pied-de-Port (Pays Basque), cité du royaume de Navarre, avec sa citadelle..
    1. Saint-Guilhem-le-Désert (Hérault) et son abbaye de Gellone, perle romane.
    1. Rochefort-en-Terre (Bretagne), village d’artistes, sur une butte rocheuse.

Ce que nous apprend ce classement : ces 15 communes ne sont pas toutes célèbres et ne font pas toujours les "unes" des magazines spéciaux de la presse nationale. Pourtant, les internautes ont su se les recommander ... C’est un sacré encouragement pour celles qui arrivent après, qui constituent un gisement touristique à faire monter en puissance, comme un diamant brut.!

Rocamadour, 1ère destination recherchée par les français sur le web (Trey Musk / Unsplash)

Tous les lieux ne se valent pas et être inconnu n’est pas suffisant

Partir loin des villes, respirer, vivre heureux en vivant caché quelques jours, ces solutions fondent l’idée des vacances. Mais ces conditions d’éloignement, d’air public et de tranquillité ne sont pas suffisantes. Être juste quelque part, dans un lieu générique, sans saveur, ce n’est pas le mieux. Didier Arino précise l’angle de vue : "Le public cherche des lieux avec "une forte identité patrimoniale, culturelle et naturelle". Cela signifie qu'il faut de la mise en scène. Pour les hébergeurs, il y a tout à gagner à mettre en avant les valeurs actives d’un territoire : une curiosité de la nature, un site archéologique, une forêt à myrtilles, un musée d’objets insolites, un voisin artisan amateur, un méandre de rivière charmant et méconnu … les exemples sont innombrables. Ce qui compte, c’est le réflexe de trouver ces avantages, il y en a partout. Il faut les connaître pour les faire partager, afin de rendre les séjours plus charnels, plus incarnés, et réellement plus heureux. Séjourner quelque part, c’est aussi se fixer sur un point d’attache, tout en rayonnant autour.

Que trouve-t-on à moins de 100 kilomètres de…
Voici maintenant les exemples de sites (monuments historiques, sites classés, attractions familiales, parcs naturels) recherchés sur Google, en lien avec les destinations "populaires" et à moins de 100 km des 13 villes françaises.

  • Lyon : parc naturel régional du Pilat, massif de la Chartreuse, plateau d’Yzeron

  • Marseille : le plateau de Valensole (lavande à perte de vue), les ocres de Rustrel (ancien site industriel, surnommé le “Colorado provençal”), le massif de la Sainte-Victoire, avec 250 km de sentiers de randonnés balisés.

  • Rouen : la “forêt monumentale” de 4 km de long, jalonnée de 13 œuvres artistiques gigantesques, la route des Chaumières (à pied et à vélo).

  • Toulouse : Montauban, Carcassonne, Castres, randonnées à Rieux-Volvestre et dans le massif du Plantaurel en Ariège.

  • Bordeaux : parc naturel des Landes de Gascogne (plus grand massif forestier d’Europe), vins de Saint-Emilionn étang de Cousseau.

  • Rennes : remparts de Saint-Malo, les 50 menhirs du Cordon des Druides, les jardins botaniques de la Ballue.

  • Lille : village de Cassel, forêt de Mormal, les 6 mystérieux menhirs de Sailly-en-Ostreven.

  • Nice : gorges du Verdon, paysages rocheux, Fort de Brégançon, parc du Mercantour.

  • Strasbourg : sommet du Donon, piste des forts.

  • Nantes : plage de la Baule, parc de Beaupuy, de style anglais, et canal de Nantes à Brest.

En dressant la liste des attraits relativement proches d'un hébergement, on les satellise : l’hébergement devient LE centre et les lieux attractifs situés pas trop loin deviennent les affluents d’une expérience touristique riche et variée. La recette consiste à construire un récit de séjour en piochant dans ces atouts. En alimentant la communication des hébergements de façon inventive (et pas nécessairement révolutionnaire, mais juste conviviale), on rafraîchit ses contenus, ont les dynamise et on favorise la notoriété d'un hébergement. Chacun peut écrire sa story, en étant le coeur d'un séjour de qualité.