Ça va redémarrer fort ! 💪

On ne sait pas quand elle aura lieu, mais on espère tous qu'elle (la saison) va bien redémarrer avec l'arrivée des beaux jours. La seule question qui se pose est: est-ce-que ça va redémarrer fort ? Est-ce-que, compte tenu des contraintes persistantes, des inconnues, des variants tenaces, etc ... les voyageurs seront au rendez-vous ? Aux US et chez nos voisins anglais, preuve est faite qu'une simple annonce de "léger mieux" et les voyageurs s'engouffrent dans la brèche pour reprendre le chemin des hébergements ...

Au Royaume Uni, les réservations d'hôtels ont quadruplé immédiatement après l'annonce du gouvernement britannique selon laquelle les départs (en tourisme d'agrément) seront à nouveau autorisées à partir du 12 avril et les voyages internationaux à partir du 18 mai. Les voyageurs n'ont pas attendu plus longtemps pour bloquer leur séjour à la satisfaction générale des hôteliers qui ont vu leurs réservations immédiates (et directes !) grimper en flèche. Sur les moteurs de recherhe comme Google, les courbes de recherches avec le terme "hotel weekend", "hotel booking" (NDLR: "booking" pour réservation et non pas pour l'OTA) ont littéralement flambé en quelques heures seulement ! En France, on peut donc s'attendre aux mêmes réactions impatientes: à vous de juger si votre dispositif digital est prêt pour faire face, à tout moment, à une telle subite montée de fièvre de réservations...

Nouveau call-to-action

L'autre phénomène porte sur les réservations de locations de vacances après le 21 juin (puisque Boris Johnson, le Premier ministre britannique a annoncé une levée totale des restrictions à cette date). Là aussi, selon les observateurs statistiques, les réservations ont bondi de 88% du jour au lendemain et cette tendance performait à +160% de réservations deux semaines plus tard. Selon les représentants du secteurs, pour les mois de juin, juillet et août, les réservations de location à court terme au Royaume-Uni seraient déjà 36% plus élevées en 2021 par rapport à la même période en 2020.

Ces hausses spectaculaires suivent, de toute évidence l'actualité sanitaire (et vaccinale), car quelques jours avant les annonces du gouvernement, les réservations semblaient à peine dépasser de 30% celles de la même époque en 2020.Si, à ce stade et compte tenu des inconnues qui pèsent encore sur la faisabilité d'une "libération" au 21 juin, et donc sur les volumes de réservation du mois de juin, juillet et août cartonnent déjà avec, respectivement, 14% et 53% de plus que l'année dernière à la même époque.

Dans le tableau ci-dessous, Transparent donne un aperçu des "retards" et des "avances" sur les réservations à travers l'Europe. On voit ci-dessous que les zones (comme l'Angletterre) où la vaccination avance bien sont très en avance sur les réservations.

Côté tarifs, sur les principales plateformes (AirBnB, Booking et Tripadvisor), les tarifs moyens par nuit augmenteront tout au long des mois d'été:

  • +58% pour les prix de juin,
  • +53% pour les prix de juillet,
  • +34% pour les prix du mois d'août.

Ces prix en augmentation semblent aller de pair avec des stratégies tarifaires flexibles (annulation facile et gratuite) comme le suggèrent les stratégies du moment (voir notre dernier article à ce sujet).

Aux US, où les restrictions sont progressivement annoncées en raison d'une progression massive des vaccinations, la tendance semble la même avec des volumes de réservations pour juin, juillet et août 2021 en hausse de 110% par rapport à 2020... et des tarifs, à la nuitée, en moyenne supérieurs de 26% par rapport à 2020.

Ces tendances risquent de se répliquer, avec pas mal de fidélité, dès que les restrictions se feront plus légères sur notre vieux continent; c'est-à-dire, dans quelques semaines (4 à 8). Comme nous l'écrivons depuis plusieurs semaines, à vous de vous préparer à cet assaut de réservations et, si possible, depuis votre propre site, vos propres réseaux sociaux et votre moteur de réservation en direct ... ce serait vraiment dommage que, connaissant cette tendance, vous n'en profitiez pas directement !