Il a inventé le premier hôtel itinérant du monde !

Le Français Thierry Teyssier innove dans le secteur du tourisme? en mode universel. Avec son hôtel flottant “700.000 heures”, ce passionné sonde les spots mondiaux les plus authentiques et y invite ses clients. Cette expérience nouvelle, plus responsable et plus humaine, transforme l’hypôtellerie en aventure. De quoi bouleverser notre façon d’aborder l’hôtellerie et piocher de bonnes idées… sur terre.

Est-ce le monde à l’envers ? Le Covid a imposé le tourisme près de chez soi, mais pendant ce temps, c’est à l’autre bout du monde que le Français Thierry Teyssier, qui affiche un solide parcours dans la communication événementielle, invite ses clients. Ce professionnel du tourisme depuis 2006 défend de nouvelles valeurs de voyage en proposant des expériences nouvelles et surprenantes. En Italie, au Japon, au Brésil, l’hôtel mobile de T. Teyssier invite à l’aventure de l’échange culturel tous les candidats à des vacances ethnologiques, magiques et très très dépaysantes. Une véritable source d'inspiration.

Thierry-Teyssier
Thierry Teyssier, créateur de l'hôtel itinérant "700.000 heures" / DR

Émerveiller le voyageur

Votre chambre se déplace, mais vous n’êtes pas dans un vieux wagon-lit SNCF ni dans une maison d’architecte qui suit la courbe du soleil en tournant sur elle-même. Vous séjournez dans l’une des cinq chambres du 700.000 heures (comme notre durée de vie), un drôle d’hôtel qui a la bougeotte. L’auteur de ce lieu a d’abord exploité la casbah traditionnelle marocaine “Dar Ahlam”, près de Ouarzazate. Il y a découvert l’art d’un tourisme raisonnable et attentionné, avec des prestations de luxe, accompagné de slogans en or (et à imiter) : “Là où vous êtes, les autres ne sont pas”, et “Aucune journée ne se ressemble”. Sur son hôtel flottant, ce voyageur perpétuel applique la même recette de l’expérience de l’instant. Il souhaite émerveiller le voyageur en multipliant les destinations, tout en conservant l’art de l'hospitalité : au coeur de la culture ancestrale brésilienne, aux abord du temple cambodgien d'Angkor, dans un palais des éternelles Pouilles italiennes, au sein d’un village de pêcheurs au Japon, il accueille les voyageurs les plus curieux dans de nouvelles destinations au cœur de communautés humaines. “je fais partager le quotidien de chaque culture et de chaque population” (...) c’est une nouvelle forme de voyage plus authentique et plus responsable”, souligne ce guide sur les eaux, qui change de pays tous les 6 mois.

Nouveau call-to-action

Sans-titre-1
"700.000 heures" / DR

Le programme est ne pas avoir de programme

Surtout pour les plus urbains et les plus stressés des voyageurs, la formule flottante, éloignée et authentique, est une libération. Quel est le premier réflexe à adopter pour vivre de vraies vacances dans les coins d’Asie ou de Méditerranée les plus cachés ? “Savoir lâcher-prise !”, lance Thierry Teyssier, qui a bien compris que les gens des villes ont besoin d’extrême et de vraies valeurs qui leur font défaut. Il n'y a pas de programme préétabli, pas d'horaires et pas de limite. Il n’y a pas non plus de menu ! Cette liberté hôtelière est la meilleure manière de créer des “moments inoubliables” en parfaite exclusivité, selon l’initiateur du projet. L’hôtel devient alors un simple point de chute, car ce qui l’entoure prend le dessus. En réalité, le programme est semi-préparé, car les destinations sont choisies en fonction de leur potentiel de vitalité traditionnelle. Chaque heure de la journée racontent ses histoires, que le client s’approprie. La simplicité devient l’amie de la curiosité, pour les Occidentaux, notamment français, avides de vérité, voire de racines.

Plus que de clients, des explorateurs de cultures

Il est absurde de parler de “touristes” pour évoquer les voyageurs du 700.000 heures. Un peu intellos, un peu ethnologues et entièrement ouverts à l’imprévu, ces clients de l’hôtel mobile s’aventurent dans une exploration active de cultures radicalement différentes les unes des autres. Ils ne sont pas au musée, ils s’offrent une aventure hôtelière unique et vivent une sorte de reportage consacré aux modes de vie et à la culture des autres. Certes, nous ne sommes pas dans un terroir de France aux multiples atouts paysagers, alimentaires, culturels, identitaires, traditionnels (etc), mais ça y ressemble fort, en version augmentée, plus évidente à voir. L’auteur du concept avoue “notre curiosité est infinie” et concède que le plaisir se niche dans les petites choses : “tout est prétexte à vous organiser des rencontres et des découvertes, soit la nature, soit la culture, soit la gastronomie”.

En somme, il s’agit d’écouter la vie, dans toutes ses richesses et sa spontanéité, avec une forme d’humilité. Le séjour devient un enchantement, grâce aux lieux de choix où l’hôtel jette l’ancre. Votre hébergement, sur terre, n’est-il pas, lui aussi, voisin d’un formidable potentiel ?