Fin d’année 2020 : êtes-vous dans la tendance ?

En ces temps de reprise épidémique, cet automne, quels sont les bons arguments pour attirer du monde chez vous ? Inspirez-vous et profitez des campagnes en cours pour composer votre stratégie : familles ET séniors, sécurité-Covid ET expériences variées, pour remplir votre planning avec un tourisme mobile autour de vous.

Le besoin de vacances est intact en cette fin d’année, même si seulement 14 % des Français déclarent avoir l’intention de partir (baromètre Opinionway), contre 22 % en octobre 2019. "Le nombre de Français en vacances pour la Toussaint a augmenté de 30 % depuis 2015", affirme Didier Arino, directeur général associé de Protourisme, mais le virus du siècle est passé par là. Du côté des pouvoirs publics locaux, le message de "stimuler la demande locale" semble avoir porté ses fruits aussi. Cet automne, les institutions mettent le paquet et veulent narguer la pandémie. Certaines structures veulent dynamiser leur secteur touristique après le succès estival des opérations commerciales lancées de-ci, de-là partout en France. Cette situation historique a obligé l’Etat et les collectivités (Régions, agences, Départements etc) à effectuer un saut qualitatif important : ces acteurs publics ont compris que les acteurs privés ont besoin de solutions directes et non pas de bilans statistiques. Le comité interministériel sur le tourisme, le 12 octobre, a rappelé la motivation du gouvernement à convaincre les Français de consommer les destinations locales "partout où la sécurité sanitaire était validée".

Nouveau call-to-action

Redécouvrir la France, toujours et encore

Parmi les soutiens francs et massifs, l’Etat, via Atout France, encourage votre captation de clients. Une vaste opération est lancée pour conforter le marché domestique dans l’optique de réussir cette fin d’année. Après la campagne #CetÉtéJeVisiteLaFrance (136 000 mentions sur Instagram), voici #JeRedécouvrelaFrance. Le message est clair : Françaises, Français, mobilisez-vous pour votre pays en la jouant tricolore. Pour cette campagne (web, réseaux et télévision), des séries vidéo valorisent des expériences à vivre. Des talents (restaurateurs, hébergeurs, guides) et influenceurs locaux prennent la parole, partagent leurs bons plans.

#JeredécouvrelaFrance : nouvelle campagne institutionnelle et "automnale"

La liste des prestataires touristiques ouverts et sanitairement engagés est fournie sur un maximum de sites et de réseaux sociaux. Google, par exemple, annonce des initiatives en ce sens pour les prochaines semaines, à l'instar de facebook. Certes, en cette période, la montagne est privilégiée, neige oblige, mais d’autres destinations et plusieurs thèmes sont mis en avant : gastronomie, oenotourisme, culture et événements.
La tendance franco-française est soutenue par une étude Belvilla, parue le 13 octobre dernier, sur les “tendances du marché des maisons de vacances en France” pour l’automne en cours. Ce rapport révèle que les réservations bondissent de 238 % (308% en Normandie, 865% en Languedoc-Roussillon !) grâce à une clientèle exclusivement française ... et "locale". La tendance est au grand air, au ressourcement sur la côte, en montagne ou à la campagne. Même si ces chiffres sont à relativiser, ils s'inscrivent bien dans la tendance actuelle : évitement des villes et des grands axes, séjours en zone "retirée mais connectée", en phase "avec la nature" ...

Restez-dormir-V2_0--1-

Quatre exemples à “espionner” :

"Bordeaux nous envoie Balader" et "Restez dormir à Bordeaux, nos hôtels vous font les prix doux" sont les deux opérations incitant à venir (re)découvrir la ville. L’Office de Tourisme et des Congrès de Bordeaux Métropole est à l’initiative de cette campagne. Pour soutenir le secteur MICE, la métropole bordelaise incite les entreprises de la région à maintenir et organiser les évènements à domicile même si les restrictions sanitaires s'accomodent mal de cette programmation marketing. Le message suivant est défendu: “Organisez votre réunion à Bordeaux ou dans le vignoble, nous vous offrons le moment de convivialité. Pause gourmande, animation ou activité team-building”.
Bordeaux se montre donc prête à accueillir les visiteurs loisirs et business.
Pour inciter les habitants de Nouvelle-Aquitaine à y passer une ou deux nuits. Un tarif unique exceptionnel est appliqué aux établissements qui le souhaitent, en novembre-décembre. Un CityPass est remis gratuitement à chaque participant pour profiter de l’offre culturelle et des bons cadeaux sont offerts par les commerçants.

Auvergne Rhône Alpes Tourisme, associé à la Compagnie des Alpes et aux acteurs Expedia et Easyvoyage, incite les familles à réserver en montagne, pour les vacances. Les actifs sans enfants et les jeunes sont ciblés hors vacances.

“C’est le moment de (re)découvrir le Sud !” s’inspire de l’été, sauvé par la clientèle française (+20%). Cette campagne rassemble le Comité Régional de Tourisme Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Région Sud, cinq agences de développement économique et cinq offices de tourisme. Les arguments ? La météo, la fréquentation plus faible, la facilité, la sécurité d’un séjour proche et les prix. La cible : les habitants de PACA, ceux des régions limitrophes et de région parisienne. Cette campagne fait suite à “#OnaTousBesoinDuSud” (cet été), qui a généré plus de 15 millions d’euros de retombées touristiques en région Sud selon ses prescripteurs, après avoir été conçue par l’agence touristique Hotels.com (groupe Expedia) et le comparateur Easyvoyage (groupe Webedia).

La campagne #OnaTousBesoinDesAlpesDuSud débute le 19 novembre, lancée par le Comité Régional du Tourisme et l’Agence de développement des Hautes Alpes, en partenariat avec huit stations. Objectif sports d’hiver, avec un appui digital, TV, et presse papier.

Cet automne, les budgets Com' des DMOs risquent donc de flamber. Restera à démontrer, chiffres à l'appui, quels retours sur investissements ont donné ces opérations.

Le double-ciblage : familles d’un côté, couples sans enfants de l’autre

Partout, la tendance est nette : attirer des familles pour la Toussaint, et en dehors, séduire des séniors actifs et des couples sans enfants. Proposer à tous des expériences variées : vignobles et caves, art, sites historiques, nature, vélo, golf, gastronomie, œnotourisme, visites d’entreprises… Dans certains cas, 100 euros de loisirs sont offerts pour toute nuitée achetée. A Marseille, deux nuitées donnent droit à deux City pass de 24h. De quoi voir la ville.

L’étude Belvilla, citée plus haut, informe que les réservations de familles avec enfants sont fondamentales pour cette période, mais que les voyageurs sans enfants sont les plus nombreux à réserver.

Le bon dosage est à trouver dans vos opérations de séduction : visez les familles qui se calquent sur les vacances scolaires, et les couples sans enfants (jeunes ou séniors). La maîtrise de ce double-ciblage doit vous assurer une fréquentation équilibrée. Cette dualité de clients doit vous inspirer deux discours adaptés : optez pour des solutions radicalement différentes et complémentaires. Par les temps qui courent, vos clients ne vous en tiendront pas rigueur.

Vacances de cette fin d'année :
Toussaint : depuis samedi 17 octobre, jusqu’à lundi 2 novembre
Noël : du samedi 19 décembre 2020 au lundi 4 janvier 2021