Produits de saison : une occasion d’attirer du monde chez vous

L’automne, saison des noisettes, des pommes et des champignons, avant celle des citrons ? Maîtrisez le calendrier des productions spontanées et cultivées, pour dépayser vos hôtes urbains en leur offrant une expérience proche de la nature. Dans la suite logique du "circuit-court", du retour à la nature et d'une vie au rythme des saisons, pariez sur les fruits et les légumes pour vitaminer votre communication !

Ces dernières années se sont multipliées les formules de “cueillettes à la propriété” : des agriculteurs invitent les visiteurs à venir cueillir eux-mêmes des fruits sur leurs arbres (amandes, noix, oranges, mirabelles, pommes… selon les régions et selon les saisons). La liste est immense, elle concerne inévitablement votre région, selon ses spécificités, car la France est terriblement variée.
Que tirer de cette tendance ? Une raison de choisir votre hébergement. Nous vous avons déjà suggéré d’organiser un food tour autour de vous, en imposant l’évidence : c’est vous qui savez ce qu’il y a de bon, de frais, de saison, dans votre périmètre. C’est vous qui savez drainer des flux chez vous, avec ce prétexte alimentaire, aussi honnête qu’agréable. Évidence pour tout le monde ? Sûrement pas, car la plupart de vos visiteurs sont à 1000 lieues d’imaginer un séjour reposant notamment sur la saisonnalité des productions. Au final, c’est une question d’éducation (ou de rééducation), qui interpelle de nombreux adultes en quête de sens et parfois de racines. Tout y entre : les incontournables circuits courts, les vertus éducatives et gustatives, l’éducation au goût et aux savoir-faire et le fameux équilibre intergénérationnel (le papa, la maman, le fiston, tout le monde apprend, parfois en faisant référence à la mamy). Et puis, après la cueillette, il y a la transformation: les séjours "Repartez avec vos confitures !" sont définitivement un "Must-Have" en cette période. Voici donc un mode d’emploi pour réussir à attirer des clients vers votre hébergement, en fonction de la saisonnalité.

Pumpkin Menagarie
Photo by Robert Zunikoff / Unsplash

Les urbains en quête de “pureté” doivent venir chez vous

Près de vous, il y a forcément un lieu de cueillette “sauvage”. Figues ou asperges, poireaux sauvages ou pommes de pin… les ultra-urbains stressés raffolent de ces produits de la nature qui leur évoquent des temps immémoriaux et des réflexes primaires. Les cueillir et apprendre à la cuisiner sur place de mille façons est une expérience extraordinaire en soi ! Mettez-vous à leur place, trouvez aussi les restaurants qui proposent des menus de saison, tout en garantissant une forte sécurité et une belle authenticité alimentaire. Le summum, pour certains, est la saison de la chasse, lors de laquelle le sanglier ou le chevreuil arrivent dans l’assiette, mais seulement pour quelques semaines. Idem pour la pêche. Cette saisonnalité en rupture avec l’industrie agro-alimentaire est extraordinaire et revigorante. Elle garantit des vacances de qualité.
En 2020, l’image de la paysannerie et de la nature évoluent à grande vitesse, jusqu’à devenir branchée. Les émissions de télévision qui vantent le savoir-faire, le temps et l’expérience, l’injonction à la consommation de proximité (un peu trop insistante) ne sont pas étrangères à cette évolution. La permaculture (qui fait revenir à la fin du XIXe siècle) est développée par des ex-urbains diplômés, en quête de pureté, de vérité etc. L’ensemble compose un vrai vecteur de tourisme un peu chic et profondément “bobo”. Ne le ratez pas.

Nouveau call-to-action

Nouez des partenariats durables avec vos voisins

Avec la saisonnalité des production agricoles (etc), ce qui distinguera votre hébergement sera la mise en scène que vous produirez : en indiquant sur votre site Internet et vos réseaux l'arrivée de la saison des escargots, du thym ou de la perdrix, vous toucherez au coeur les esprits sensibles à la précision. Ils sont nombreux ! Venir chez vous signifiera profiter de repas dans des restaurants proches, ou visiter des exploitations agricoles, en fonction des partenariats que vous aurez su mettre en place si vous n'êtes pas en mesure de proposer ces expériences à l'intérieur même de votre adresse. Ces nouveaux amis d’affaires sauront vous renvoyer l’ascenseur, dans le cadre d’une économie collaborative, propre aux centaines de micro-territoires que contient la France. Vous avez tout à gagner en enracinant davantage votre activité, dans le sens d’un partage de culture. Cette capitalisation peut durer de nombreuses années, tout en évoluant. Elle constitue, au passage, un outil de valorisation territoriale, associé à la revitalisation de la ruralité, à la reprise économique etc. Ces aspects (un peu administratifs) sont appréciés par les collectivités locales : faites-vous bien voir par elles, vous serez bien référencé sur leurs supports. Ne passez pas à côté des saisons.

Faites la bande-annonce de vos offres de saison

Si vous voulez capter ce marché, surfer sur cette saison "authentique", ne perdez pas une minute :

  • créez vos offres "Un weekend en automne ! Cueillez et cuisinez plus de 20 variétés de pommes !"🍏 ,
  • adaptez le texte de vos offres et donnez-leur un contenu très tendance : "Cet automne, retour aux sources pour booster vos défenses immunitaires à l'approche de l'hiver. Faites le plein de vitamines en venant cueillir et cuisiner les pommes de notre région, découvrez comment les transformer pour en faire des alliées santé grâce à des recettes succulentes, etc ..."
  • prenez de belles photos de vos lieux de culture, des gros plans de vos pommes, de vos paniers, de personnes (vous ?) en train de les cueillir, des les cuisiner, etc ...
  • Postez le tout sur votre site, vos comptes facebook et Instragram (à raison d'un post tous les 3 jours au minimum ...) et renvoyez systématiquement sur votre moteur de réservation,
  • Pensez aussi à proposer ces offres sous forme de carte-cadeau : c'est essentiel pour démultiplier votre "conversion". Un internaute peut trouver l'idée sympa pour un de ses proches et lui offrir illico !

L'angle d'attaque des fruits et légumes de saison (des confitures, des coulis et des plats qui vont avec) est un excellent levier pour générer de nouvelles réservations chez vous. Si vous ne l'avez jamais fait, ne le faites pas à moitié : mettez-y tout votre coeur et, comme pour vos produits de saison, restez authentique ! C'est aussi cela que les voyageurs "achètent" !