Les réseaux sociaux activent l’achat chez 36% des touristes !

Comme pour le télétravail et les réunions virtuelles sur Zoom, la Covid a accéléré un grand nombre de mutations qui étaient déjà sous-jacentes : facebook en tête, les réseaux sociaux deviennent un vecteur déterminant d’incitation touristique. Cette année, ils seront à l’origine de réservations hôtelières et autres achats touristiques pour 36% des clients.

15 ans après la création de Facebook, les réseaux sociaux, essentiels dans la vie courante, montent en puissance en 2020 dans l’acte d’achat lié au tourisme. 36 % des clients ont déjà acheté un voyage, réservé un hébergement ou un loisir touristique, suite à une incitation sur les réseaux sociaux. Ce phénomène en croissance depuis le confinement est souligné dans la récente étude sur le comportement des voyageurs et des professionnels du Tourisme envers les réseaux sociaux de l’agence Travel Insight. Les voyageurs sondés, relativement jeunes, privilégient Instagram (40 %), Whatsapp (31 %) et Facebook (19 %). Les professionnels du tourisme réservent 30 % à chaque réseau. Il devient nécessaire de surveiller TikTok, qui souhaite durer. Sans surprise, le smartphone est le principale mode d’accès, à 85 %, pour des usagers qui, à hauteur de 74 %, ont navigué sur les réseaux sociaux entre 1h et 5h par jour pendant la parenthèse d’isolement face au Covid-19.

Nouveau call-to-action

Ce n’est pas une tendance, c’est un tournant

Le confinement a fondé de nouvelles pratiques et accentué des comportements : 87 % des sondés affirment vouloir conserver leurs habitudes dans le digital, sans négliger les réseaux par rapport aux biais plus anciens. Après les balbutiements des dernières années, voilà une nouvelle étape, et non pas une quelconque mode passagère.
Sur cette même vague, les demandes de renseignements par SMS et sur WhatsApp se multiplient. Les clients utiliseront de plus en plus ces canaux peu intrusifs, souples, dotes d'une forte flexibilité horaire et moins formels que l'e-mail. Les SMS et WhatsApp rejoignent la panoplie basique pour professionnels.

Créez des campagnes vidéo

Les marqueurs que nous venons de voir soulignent la nécessité d’inclure les canaux sociaux dans vos stratégies de commercialisation (si vous n’êtes pas encore passé à l’action !). Profitez du ciblage géographique, affinitaire et générationnel proposé par les réseaux, et choisissez le(s) mieux préparé(s) parmi ces systèmes. Travel Insight insiste sur l’identification de cibles affinées et du critère de l’âge. Favorisez la vidéo par rapport aux images statiques, car elle possède une force incomparable pour transporter les voyageurs. Sans budget, avec un bon téléphone et un logiciel gratuit, un peut faire de petites merveilles. Evidemment, une agence de com' de votre région produira un résultat plus "propre".
Faites rêver vos futurs clientys et fournissez-leur un service en accord avec vos promesses. Construisez des offres qui mettent en avant l’ailleurs et l’évasion. Pour vous inspirer (avant d’inspirer vos clients), les exemples foisonnent sur les réseaux, sous forme de contenus sponsorisés, c’est à dire payés par vos soins, pour une diffusion intelligente.riccardo-annandale-7e2pe9wjL9M-unsplash-1
Riccardo Annandale / Unsplash.com

Variez vos contenus

Travel Insight relève que 31 % des clients font confiance aux réseaux pour trouver de l’inspiration, 34 % pour débusquer des bons plans (34 %). Chez les pros aussi, on cherche de l’inspiration sur les réseaux, à 42 %.
Si vous possédez un hébergement ou un spot d'activités, il est devenu impérieux de varier vos contenus, pour pouvoir satisfaire les attentes des voyageurs. La notion d’inspiration est importante, car elle participe à la construction d’un “art de faire du tourisme”, qu’il convient de corréler au concept d’expérience touristique, de découverte de l’autre et d’un territoire, mais aussi de soi.