Jouez la carte écoresponsable

Faites feu de tous bois ... et, si vous le pouvez, présentez les atouts “Développement durable” (DD) de votre hébergement pour séduire les publics sensibles à l’éco-responsabilité. Mettez en avant vos qualités naturelles, car vous en avez. Et que les clients en raffolent ...

Les valeurs environnementales sont une question d’éthique, mais aussi de prise de conscience et d’affichage, surtout en cette période post-covid + "monde d'après" + "plus jamais ça" : avez-vous pensé à valoriser les atouts de votre destination ou de votre hébergement en la matière ?
Le grand public, enfants en tête, accorde un intérêt croissant à la protection de la planète. En été, les valeurs liées à la préservation de la nature et de ses ressources sont particulièrement attractives, car les vacanciers ont le temps. Les plus citadins ont généralement envie d’en profiter pour améliorer leur comportement. En les accompagnant dans ce sens, vous offrez un gros “plus” pour votre image.

Les bons réflexes valent tous les logos

Les certifications, labels, logos et autres distinctions concernant l’éco-responsabilité sont abondants. “Chouette Nature”, pour une transition vers un tourisme éco-responsable, en fait partie. Adoptez celui qui vous convient, mais appliquez d’abord des règles qui font sens, fortement appréciées.
Le recyclage intégral des matières vous fournit immédiatement une image “DD”. Faites vôtre le mode “zéro déchets” ! Recyclez le verre et les plastiques, bien sûr, mais aussi les matières organiques. En destinant les déchets alimentaires au recyclage (vers le compostage et la fertilisation du sol), vous sensibilisez sur l’absence de gâchis, l’ultra-proximité, voire la permaculture. Cela peut constituer un acte ludique pour les enfants et éducatif pour toute la famille, sous la forme rassurante de la participation. Recycler, c’est aussi une accroche sur le milieu immédiat, local, relié en direct à la démarche mondiale de protection de l’environnement. Les vacances deviennent plus que jamais un retour aux sources.

Vous nous lisez et vous vous dites : "Ça va sans le dire !" ? Et nous vous répondons: "Oui, mais ça va mieux en le disant !"

De l’économiseur d’eau...

Il n’y a pas d’évidence ! Ce qui va sans dire pour vous est parfois magique pour vos visiteurs les plus urbains. Des économiseurs d’eau peuvent être installés en quelques minutes sur tous les robinets et les dispositifs sanitaires de votre hébergement. La préservation de l’eau est un enjeu bien compris et apprécié, grâce à une forte médiatisation des problématiques internationales et une prise en compte en milieu scolaire. Ce sujet crucial est devenu “parlant” pour de nombreux visiteurs, soucieux d’associer leur séjour d’agrément à un petit effort qui donne bonne conscience, et revêt du sens (la notion de sens est majeure dans ce sujet).

Nouveau call-to-action

... au 100 % énergie positive

Avec davantage de budget, sollicitez un dispositif solaire thermique pour une eau de douche chauffée avec le soleil. Un ou deux crans au-dessus, la géothermie et les panneaux photovoltaïque constituent le summum, pour atteindre une alimentation en énergie 100 % naturelle. Les différentes formules liées aux énergies renouvelables sont souvent finançables par les dispositifs d’aide publique (Etat et régions). Mais attention, il s’agit d’effectuer de réels efforts, pour répondre à l’utilité, selon une exigence raisonnée (si vous manquez de vent, ne vous forcez pas à planter des éoliennes autour de votre hébergement pour répondre à la lettre aux critères du Développement durable).

Rien ne vous empêche de créer de nouvelles “règles”, avec de nouveaux dispositifs: constructions en matières naturelles, soin apporté aux arbres et aux plantes, limitation des nuisances sonores etc.guillaume-de-germain-6Xw9wMJyHus-unsplash
Photo by Guillaume de Germain on Unsplash

76% des Français se veulent éco-responsables

Les voyageurs sont de plus en plus soucieux de l'impact qu'auront leurs vacances sur l'environnement et l’économie locale, selon une étude de Booking. Le tourisme responsable prend du poids dans le choix des destinations. Bientôt, il fera la différence.
En 2019, 75 % des Français souhaitaient que des solutions durables soient mises en place rapidement, selon une étude Booking. Au niveau international, 73% des voyageurs souhaitaient séjourner au moins une fois dans l’année dans un hébergement éco-responsable dans l’année. Ce mode de tourisme trouve son modèle dans le camping à la ferme, les éco-gîtes, le logement chez l'habitant, les randonnées au départ de chez vous, l’usage du vélo etc. Mais il est possible, comme nous l’avons vu, de se positionner grâce à des aménagements rapides et pérennes. Votre démarche sera implicitement reliée à l’authenticité, un aspect de plus en plus recherché par les vacanciers. C’est une question d’état d’esprit, plus que de moyens.

Sous l’influence du confinement imposé par le Covid-19, les citoyens-vacanciers sont attentifs aux économies locales, à faible impact environnemental. A vous de développer des liens avec les producteurs les plus proches de chez vous, pour peaufiner votre image écoresponsable.