Christophe Castaner place les locations de vacances sous surveillance

C'est un première ! Confinement oblige et pour s'assurer que des français ne quittent pas leur domicile pour aller passer les vacances de Pâques hors de leur ville, le ministre de l'Intérieur a demandé aux préfets des zones touristiques de surveiller de près les niveaux d'occupation des locations de vacances, via une observation des plateformes de locations comme Airbnb, Le Bon Coin ou d'autres ...

"On ne part pas en vacances pendant le confinement !" ... C'est par ces mots que Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur a pris l'initiative d'adresser une directive aux préfets des zones touristiques leur demandant de prendre des arrêtés pour interdire les locations de vacances dans ces zones. Ces locations - à la différence des hôteliers qui sont

Dans cette optique, Christophe Castaner a demandé aux préfets des zones touristiques de vérifier le niveau de location et d’occupation des Airbnb et autres offres locatives. Comment ? A ce stade, rien n'est précisé mais il est probable que des agents du service public comme ceux de la Direccte (Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi ou ex-repression des fraudes, entre autres) soient amenés à faire des contrôles aléatoires sur les listings des principales plateformes de locations pour voir si des offres sont affichées pour les vacances en cours ou, en contactant les offices de tourisme, pour savoir si des mouvements sont observés dans certaines stations.

Nouveau call-to-action

Le contrôle semble pour le moins compliqué à mettre en oeuvre mais, l'arme absolue serait que les services de l'Etat réquisitionnent carrémment les reportings des plateformes de location pour vérifier si celles-ci ont enregistré des locations sur la période donnée.

D'ailleurs, c'est ce que le ministre de l'Intérieur a, semble-t-il, voulu dire en prévenant que "les plateformes de location d'hébergements touristiques entre particuliers seront sous surveillance pendant ces vacances de Pâques et (pour cela), j'ai demandé dès ce mardi soir aux préfets des zones touristiques de vérifier les niveaux de location et d'occupation des Airbnb et autres offres locatives" a également indiqué Christophe Castaner mercredi sur LCI.

Les plateformes en question (réunies sous l'égide de l'Union nationale pour la promotion de la location de vacances (UNPLV)) affirment se conformer aux consignes du ministre tout en invitant leurs "propriétaires" à en faire de même pour la période de Pâques (fermer leur planning, annuler les réservations concernées, etc). Toutefois, ces dernières affirment maintenir leur activité en prévision de la reprise post-covid et se préparent aux différents scenarii de reprises qui seront fortement impactés par le calendrier futur du déconfinement ... mais aussi, par les modalités mêmes de ce déconfinement.


Et si vous voulez faire plaisir avec peu de choses ... N'oubliez pas Owen !