Comment attirer (vite) vos touristes locaux ?

Le marché "local" reprend des couleurs aux yeux de nombreuses entreprises touristiques et cela, même si la phase 2 du déconfinement a ouvert les vannes à des marchés plus distants (soit plus de 100 Kms de chez vous). La leçon à tirer ? Ce marché peut se pérénniser, devenir la base de votre nouveau fond de commerce post-covid où des risques d'épidémie et stop-and-go de l'économie ne sont plus à écarter. Mieux veut donc ne pas négliger ce marché ....

Le tourisme local, c’est du tourisme

Le tourisme est-il forcément un déplacement lointain et exotique, comme le pratiquaient les pionniers du XIXe siècle ? Certainement pas, mais un certain dépaysement est quand-même nécessaire. En cela, parcourir une faible distance au sein d’un département contrasté, au vers un département voisin, fournit le changement d’atmosphère désiré.

L’incertitude est totale sur la fréquentation des hébergements lors de ce premier été post-confinement. La grande tendance est un tourisme moins aventureux, plus proche, voire beaucoup plus proche. Votre dépendance commerciale envers les OTAs est peut-être forte, et elle fait resurgir le paradoxe digital : nous sommes parfois mieux armés pour séduire des clients vivant à 1000 km que d’autres, établis à 40 km. Ce serait dommage que vous ne soyez pas en mesure de les toucher en direct. Ou, autrement dit, ce serait assez consternant que cette clientèle vous découvre via un OTA implanté, lui, à plusieurs milliers de kilomètres de votre entreprise et de vos clients locaux.

Il est donc devenu nécessaire de (re)trouver la méthode directe afin de préserver votre taux de remplissage. Pour réussir cette saison en circuits courts (comme les fruits et légumes !), quelles sont vos ressources propres ?

Nouveau call-to-action

Site web, page Facebook, fichier clients

Une artisanat éclairé, proche du coût zéro, peut vous assurer une fréquentation de proximité (100 km maximum entre le domicile de vos clients et votre hébergement).

Redonnez de la vigueur à vos canaux traditionnels…

Retoilettez votre page Facebook et votre site Internet selon un look commun (il est inutile, voire contre-productif, de créer des versions disparates). Soignez votre identité visuelle et les mots employés, en décrivant au plus juste vos prestations (ne sur-jouez pas).

Sur Facebook, décuplez l’audience de vos posts en les partageant vers des groupes territoriaux ou affinitaires (ils sont innombrables. Certains sont fondés sur la découverte d’ambiances, de paysages, de terroirs etc).

Réactivez votre fichier clients quelle que soit sa taille, car aucun outil n’est négligeable.

Nouveau call-to-action

Renouvelez les photos… de chez vous et des environs

Une nouvelle session photographique avec un simple smartphone peut donner des résultats bluffants si vous choisissez la bonne heure, avec la bonne lumière. Ces nouvelles images sont à diffuser sur Instagram : surtout, accompagnez-les de quelques mots et d’un lien www vers votre site, pour gagner de petits flux qui vous feront gagner en fidélisation.

Les clichés de votre hébergement sont indispensables, mais ne vous interdisez pas de photographier les environs : le pic montagneux, la crique, le parc animalier ou le musée les plus proches. Ces lieux sont vos satellites, car le centre, c’est vous.!

william-sinclair-xRsPg9Z8Ls0-unsplash-1

Photo by William Sinclair on Unsplash

Les touristes locaux connaissent la météo

Evidence ! Les clients de proximité connaissent votre météo, à quelques variantes près. Mieux que les autres, ils savent le temps qu’il fera dans 48 heures : ce facteur peut déclencher des réservations de dernière minute, mais surtout, il vous impose d’insister sur d’autres arguments : sites naturels, patrimoine, lieux de loisirs, espaces sportifs et familiaux etc. Cependant, indiquer la météo à 7 jours sur vos canaux est un classique inusable, à ne pas abandonner.

Les collectivités locales préparent le terrain

Certaines villes ou communautés de communes ouvrent des plateformes comme elloha, qui promet aux hébergeurs (mais aussi aux producteurs, restaurateurs, commerçants) de les valoriser sur un site Internet institutionnel (communautés de communes etc).

Cet été, plusieurs agences touristiques départementales mettent en place des campagnes de communication vers leurs propres habitants. Les professionnels misent sur la clientèle locale car la (re)découverte de son propre département est favorisée par le Covid-19. Ces initiatives publiques sont un avantage pour votre activité dans le secteur marchand, elles sont là pour convaincre les intéressés de pratiquer le tourisme domestique. A vous de les capter.

Nouveau call-to-action

Publicité et partenariats non-marchands avec les médias locaux

La publicité dans le journal ou la radio de votre secteur sont des solutions porteuses, à la mode classique, mais il est aussi possible d'établir des partenariats non-marchands. Contactez ces médias pour créer un jeu-concours dont vous assurerez la dotation en lots (nuitées, prestations annexes). Les 44 stations locales de France Bleu, ancrées dans les territoires, sont friandes de ce type de solutions qui vous permettent de nombreuses citations sur les antennes et vous assurent une montée en notoriété.