HomeAway | Abritel : des commissions en 2016 !

C'était le deal de l'année 2015 dans le voyage en ligne... Le rachat de HomeAway par Expedia pour $3,9 Milliards ne sera pas sans conséquence. A partir du 2ème trimestre 2016, les voyageurs aussi paieront des commissions ! Mais ce n'est pas là, la plus importante des révolutions ...

Pour HomeAway, l'enjeu est de taille : passer de 14 à 16 Milliards $ de revenus annuels ! Rien que ça ... Comment ? En prélevant des frais sur les voyageurs et en développant les réservations instantanées des locations de vacances sur ses propres sites (dont Abritel) mais aussi les sites du groupe Expedia auquel HomeAway appartient depuis cet été.

En prélevant une commission sur le voyageur, l'objectif affiché de HomeAway est de "réduire les coûts prélevés sur les établissements partenaires" (locations de vacances, gîtes, chambres d'hôtes ...) en prélevant une partie de son revenu sur les voyageurs eux-mêmes.

Pour Brian SHARPLES, le PDG du géant HomeAway, il s'agira de prélever au voyageur une commission de 6% sur la valeur de la réservation.

Cette commission perçue sur le voyageur tendrait à faire baisser la commission payée par "l'annonceur" à HomeAway, en général, de l'ordre de 10%.

En effet, sur les sites du groupe (dont fait partie Abritel, en France), l'annonceur (la location de vacances, le gîte ou la chambre d'hôtes ...) avait le choix entre payer un abonnement annuel (et ne pas payer de commission) ou payer une commission (et ne pas payer d'abonnement).

En réalité, le mouvement de fond qui se dessine est que HomeAway (mais aussi, ses concurrents AirBnB et Booking, voir notre dernier post vont tout faire en 2016 pour développer la réservation en ligne instantanée.

Conséquence (déjà annoncée par HomeAway) ?
Porter de 50% à 90% la part des annonces réservables en ligne en temps réel!

Et pour cela, le groupe mondial, propriété de Expedia, mettra les moyens :

  • baisser la commission payée par les annonceurs déjà réservables en ligne,
  • offrir des incitations commerciales aux annonceurs qui se contentaient seulement de payer un abonnement.

En fait, HomeAway entend tirer un maximum de profits (et c'est sur ces bases que le groupe a été acquis par Expedia) de la réservation en ligne instantanée.

Il faut savoir qu'à ce jour, de nombreux annonceurs (1 sur 2) se contentent de payer une annonce pour n'avoir pas à payer de frais de réservation. Et ce ratio n'est pas du goût des nouveaux actionnaires de HomeAway ...

C'est dit entre les lignes mais, d'ores et déjà, il est prévu de pousser les plus récalcitrants vers la sortie... ou, en tous cas, vers les fins de listes: selon plusieurs analystes du secteur, les locations réservables de manière instantanée apparaîtront en début de liste et les locations ne payant qu'un abonnement seront reléguées en fin de liste.

Pour motiver ses clients, HomeAway déclare d'ores et déjà que les nouveaux revenus que le groupe tirera de ces commissions serviront à développer encore plus d'actions marketing.

Par ailleurs, les locations de vacances réservables directement via HomeAway seront aussi diffusées dans les 190 pays où sont présents les sites du groupe Expedia.

Cette dernière annonce préfigure ce qu'est la guerre qui oppose les deux géants Booking et Expedia: enregistrer le maximum d'établissements réservables en temps réel !

En effet, au terme de cette opération, Expedia + HomeAway proposeront en 2016, 1,5 Millions d'établissements réservables (hôtels, gîtes, chambres d'hôtes, campings, locations de vacances ...) contre "seulement" 821.000 pour Booking ... Mais il y a fort à parier que le géant mondial n'en restera pas là (voir notre dernier post).

En conclusion, la réservation instantanée est le grand enjeu de l'année 2016 et pas seulement pour les établissements eux-mêmes. Le mouvement de fond annoncé par HomeAway | Expedia sera certainement repris par leurs concurrents (Booking, TripAdvisor ...) dans une tendance désormais bien installée chez les voyageurs eux-mêmes. A vos réservations instantantées ! Directes et/ou indirectes ...