Prix des nuitées : nouvelles règles au 1er janvier

Dès ce 1er janvier, entre en vigueur la nouvelle réglementation sur l'affichage des prix des nuitées. Transparence et précision sont les maître-mots de ce nouvel arrêté ministériel.

Le texte paru ce weekend prévoit des dispositions spécifiques pour la commercialisation des nuitées en ligne, en imposant que le prix final soit affiché dès le début de la réservation.

Le moteur de réservation elloha est déjà en ligne avec la nouvelle réglementation française.

L'arrêté est paru au Journal Officiel de ce samedi et ces dispositions entrent en vigueur dès ce 1er janvier 2016.

Plus de détails pour des consommateurs mieux avertis

Le nouveau texte prévoit aussi la mise en valeur, tout au long du processus, du prix de prestations facultatives mais essentielles (petit-déjeuner et accès à l’internet).

Peu de moteurs de réservations permettent déjà un affichage aussi détaillé mais pourtant essentiel pour mettre en confiance le futur voyageur. Exemple ci-après du moteur de réservation elloha qui permet :

  • l'affichage complet des prix du séjour,
  • l'affichage des prestations annexes optionnelles ou obligatoires,

Selon le gouvernement, ce nouveau texte réglementaire a vocation à "moderniser le cadre applicable en matière d’information des consommateurs pour la commercialisation de nuitées dans certains établissements touristiques marchands (notamment les hôtels, les résidences de tourisme, les chambres d’hôtes, les villages de vacances)".

Prenant en compte l'essor de la réservation en ligne, cet arrêté prévoit une meilleure information des voyageurs qui ont exprimé de nombreuses plaintes quant au manque de transparence de certains moteurs de réservation : il prévoit que les prestations d’hébergement proposées à la réservation fassent l’objet, à tout moment de la réservation, d’une information sur le prix définitif à payer.

Cette information doit être accompagnée des précisions selon lesquelles un petit-déjeuner est servi ou non dans l’établissement, une connexion à l’internet est accessible ou non depuis les chambres et, le cas échéant, si ces prestations sont comprises ou non dans le prix de la prestation d’hébergement.

Il simplifie également les modalités d’affichage dans les établissements ou à l’extérieur en favorisant l’utilisation des nouvelles technologies avec une mise en valeur des informations pertinentes.

En revanche, ce texte va relativement loin en ce qui concerne les problématiques de réservation en ligne et semble avoir pris en compte la demande des professionnels quant aux informations relatives aux indisponibilités.

L'article 5 est particulièrement éloquent en ce sens : "Le professionnel qui informe le consommateur de l’indisponibilité de la prestation d’hébergement dans un établissement donné et à des dates préalablement renseignées précise, le cas échéant, le mode de distribution via lequel cette prestation d’hébergement n’est plus disponible. Cette information figure à proximité immédiate de l’information."

En clair, si un OTA ne dispose plus de disponibilités pour votre hôtel ou votre maison d'hôtes, il doit clairement indiquer que cette indisponibilité ne vaut que pour son propre canal. Autrement dit, le consommateur comprendra progressivement que si une chambre donnée est indisponible sur un OTA, elle peut être disponible ailleurs et, pourquoi pas, directement sur votre propre site internet ... Raison de plus pour développer activement votre moteur de réservation directe.

Toutefois, les établissements - comme les OTAs - concernés auront jusqu'au 1er juin 2016 pour se mettre en conformité. Les meublés de tourisme et les campings ne sont pas encore concernés par cet arrêté.